fbpx
Campus
Partager sur

Les étudiants connaissent de nombreuses difficultés financières !

Les étudiants connaissent de nombreuses difficultés financières !

Les organisations et associations étudiantes sont inquiètes: de plus en plus d'étudiants sont en difficultés financières ! On vous dit tout.

De plus en plus d’étudiants connaissent des difficultés financières ! MCE TV vous donne plus de détails.

L’heure est grave. Paul Mayaux, le président de la Fédération des Associations Générales Étudiantes tire la sonnette d’alarme. « Au niveau du réseau de la FAGE, on n’a jamais connu une telle situation. » rapporte L’Étudiant dans un article paru ce 14 octobre.

Selon lui, l’organisation étudiante relève 3 points « très critiques. » Et pas des moindres. On parle ici de la santé, le logement et l’alimentation. 

D’ailleurs concernant l’alimentation, le réseau des épiceries solidaires a noté une forte hausse du nombre de paniers distribués entre mars et août. D’ailleurs « près de 30.000 paniers ont été distribués. » précise Paul Mayaux. Rien que ça !

En France il y a près de 2,7 millions d’étudiants. Avant la crise du coronavirus, 20% d’entre eux vivaient sous le seuil de pauvreté. 

Cependant la situation ne s’améliore pas. Et les chiffres sont même très inquiétants !

Les étudiants connaissent de nombreuses difficultés financières !

Les étudiants en grande difficulté

Selon une étude d’Ipsos, 74% des étudiants interrogés ont avoué avoir eu des difficultés financières. Ce qui énorme ! D’ailleurs 1/3 d’entre eux a même dû renoncer à des soins par manque de moyens. C’est tout de même grave.

Parmi les causes de cette situation, le peu de jobs étudiants qui sont disponibles. Eh oui ! En effet, à cause du coronavirus le tourisme par exemple a pris un sacré coup. 

Alors les étudiants qui ont l’habitude de travailler l’été pour préparer leur rentrée, n’ont pas pu le faire. Beaucoup d’étudiants ont donc démarré l’année avec très peu de ressources. Ce qui n’aide pas beaucoup.

Mais les jobs étudiants sont aussi moins nombreux durant l’année. L’Étudiant rapporte ainsi qu’un jeune qui avait l’habitude de donner des cours particuliers à 5 enfants, n’en donnera qu’à un seul cette année ! Ce qui est très peu.

Même les jeunes qui ont pu jusque-là compter sur leurs parents ne peuvent plus faire. C’est normal puisque ces derniers ont eux-mêmes subi une perte de ressources.

D’ailleurs le Secours populaire a constaté une explosion des demandes cette rentrée. Surtout lors des distributions de nourritures. D’un autre côté les étudiants boursiers peuvent  bénéficier d’un repas à 1 euro dans les restos universitaires du CROUS.