Campus
Partager sur

Etudiant : une lycéenne trouve une solution à la sécheresse

Etudiant : une lycéenne trouve une solution à la sécheresse
Partager
Partager sur Facebook

Dans le cadre d’un concours sur les meilleures inventions d’étudiants, Kiara Nirghin a mis au point une solution naturelle permettant d’alimenter les sols en eau et de ne plus avoir de sécheresse.

La solution trouvée par l’étudiante est assez simple, un produit miracle à base d’écorce d’orange et de peau d’avocat. Que du naturel ! Le concours étudiant Google Sciences Fair, a fait parlé de lui après la découverte de Kiara Nirhgin.

Plus de sécheresse en agriculture

Le concours étudiant a eu lieu en Afrique du sud. Le pays connaît assez régulièrement des vagues de sécheresse qui nuisent à l’agriculture, et entrainent les périodes de famine. Kiara Nirhgin était déterminée pour mettre au point un système limitant les effets négatifs sur la population. En Janvier 2016, la dernière vague de sécheresse a motivé la jeune étudiante à s’investir dans ce projet étudiant, et trouver une alternative sans que les températures très élevées n’entraînent l’évaporation de l’eau.

Et pourtant, elle n’a que 16 ans, mais Kiara Nirhgin est passionnée de sciences, pour son projet elle s’est intéressée à des thèmes qui peuvent paraître obscurs : la constitution des polymères chimiques, matière qui permet de retenir l’eau. L’étudiante en a analysée la composition, et a cherché les matériaux qui possèdent cette propriété. Après plusieurs échecs, l’étudiante a découvert des polymères qui sont à la fois ultra-absorbants, biodégradables et peu coûteux : la consécration…

Google soutient son projet comme celui d’autres étudiants

Le géant américain est connu pour soutenir les projets et les inventions de jeunes étudiants qui arrivent à combiner écologie, rentabilité, futurisme, science, technologie… Kiara Nirhgin a choisi de montrer son projet contre la sécheresse au concours Google Science Field, dont les participants qui viennent du monde entier doivent avoir entre 13 et 18 ans. Parmi les étudiants, Kiara Nirhgin a remporté le lauréat de la catégorie Afrique / Moyen-Orient. Grâce à cette distinction, la jeune étudiante va être accompagnée dans son projet par un expert afin de l’aider à produire son invention à grande échelle. L’enjeu est de connaître les propriétés, et de s’assurer de la viabilité du projet. Le cas échéant, un chèque de 50 000 dollars lui sera attribué, elle pourra poursuivre ses études.