fbpx
Campus
Partager sur

Etudes de santé des jeunes: retour sur la PACES !

La PACES est un cursus général incontournable préparant aux études de médecine, dentaire, pharmacie ou aussi maïeutique pour les étudiants qui le souhaitent

Il est fréquent de se sentir attiré par le secteur de la santé. Mais face à la multitude de formations et d’école différentes, vers quoi vous tourner exactement pour exercer le métier de médecin ou encore de pharmacien(ne) ? Comment vous y prendre ? Retour sur la PACES, étape indispensable pour vous aider à réaliser votre ambition professionnelle.

PACES : l’étape incontournable

La PACES (ou Première Année Commune aux Etudes de Santé) est un cursus général incontournable préparant aux études de médecine, dentaire, pharmacie ou maïeutique. Dans certaines Universités, on y trouve même une filière de masso-kinésithérapie. On y propose aux étudiants un tronc commun aux matières variées : biologie, physique-chimie, anatomie, embryologie et même sciences sociales. En tant qu’étudiant, vous en apprendrez donc tout autant sur l’utilisation du drap d’examen que sur la division cellulaire.

Pour les indécis, la PACES aidera à savoir vers quoi se diriger par la suite. Pour ceux qui ont déjà bien en tête ce vers quoi ils souhaitent se diriger, cette année charnière est de toute façon encore obligatoire. Côté Universités ou Écoles, elle permet également de “filtrer” les bons éléments des moins bons candidats pour l’année suivante. En effet, la PACES nécessite un très fort investissement personnel de la part de chaque étudiant.

Une sélection très forte

Un 1er concours est organisé après 3 mois seulement d’enseignement à la suite duquel les étudiants peuvent s’ils le souhaitent se réorienter. Pour les 15% des élèves ayant le moins bien réussi, une réorientation est d’ailleurs obligatoire.

Au terme de l’année, les étudiants sont ensuite soumis à un concours très sélectif déterminant leur admission ou non en année 2. Il existe bien évidemment un concours différent par cursus. Il faut donc redoubler d’efforts pour réussir dans la filière souhaitée.

L’étudiant peut choisir de redoubler, mais il n’a le droit qu’à un seul essai. Il peut également se réorienter dans une autre des 4 filières s’il a reçu une note supérieure à 10/20 et en fonction des places disponibles. Selon le numerus clausus, un nombre de places spécifiques par Université est attribué. La plupart sont attribuées à la médecine. La pharmacie tient la deuxième place.

Pour les 20% d’élèves réussissant le concours de médecine, le chemin sera encore long : 9 ans d’études. C’est 4 de plus que pour devenir sage-femme.

Vous l’aurez compris, la PACES est loin de constituer une promenade de santé pour les étudiants fraîchement sortis du lycée comme de prépa. Face à ce constat, quelques Universités et Écoles envisagent des cursus alternatifs à cette première année. C’est le cas par exemple à Angers ou encore à Brest. Chantier en cours !