fbpx
Campus
Partager sur

Etudes: le nombre de diplômés augmente considérablement en Europe mais pas en France

Etudes: le nombre de diplômés augmente considérablement en Europe mais pas en France

Le nombres de personne diplômés d'études supérieurs est en constante augmentation en France. Même si le nombre augmente en France, il reste plus faible que dans les autres pays.

C’est une étude satisfaisante à l’échelle européenne mais plus inquiétante pour la France. Au sein de l’UE, de plus en plus de personnes sont diplômés des études supérieures tandis que les décrocheurs sont de plus en plus faibles selon les résultats obtenus par Eurostat, une direction générale de la commission européenne chargée de l’information statistique. Le rapport publié le 27 avril explique que le taux de diplômé de 30-34 ans est passé de 23,6% en 2002 à 38,7% en 2015. Alors que l’objectif que s’est fixé l’Union Européenne est de 40% en 2020, il est possible de voir un résultat satisfaisant d’ici quatre ans. Même si certains pays font office de mauvais élèves.

Les pays de l’Est deviennent de bons élèves dans les études

A la surprise générale, c’est la Lituanie qui est le meilleur élève de ce rapport avec un taux de réussite de 57,6% contre 23,4% en 2002. Le second pays, c’est Chypre qui atteint un taux de 54,6% contre 36% en 2002. La troisième place est pour l’Irlande qui elle atteint 52,3%. Si la Suède, le Royaume-Uni sont aux places d’honneur, la France n’obtient malheureusement que la 10ème place du classement avec un taux de 45,1%, soit près de 5 points en dessous des objectifs fixés par l’UE et prés de 15 points en dessous des objectifs du gouvernement qui espère atteindre les 60%. Mais cette place est d’autant plus inquiétante car elle est en constante chute dans le classement. En 2002, elle se trouvait à la 7ème place avec un taux de 31,5% de diplômés d’études supérieures.

Le taux de décrocheurs inquiète

Une lueur d’espoir tout de même, la France ne fait pour le moment pas office mauvais élève. En effet, l’Italie (25,3%), la Roumanie (25,6%), Malte (27,8%) et la Slovaquie (28,4%) sont les derniers. L’Allemagne elle aussi n’a pas un chiffre très glorieux avec 32,3% de réussite aux diplômes d’études supérieures. Ce qui inquiète le plus en revanche, c’est le taux de décrochage en Espagne ou près de 20% des étudiants décident de quitter les études pour rentrer dans le monde du travail sans diplôme. C’est le taux le plus fort devant Malte (19,8%) et la Roumanie (19,1%). La France, elle arrive en 13ème position avec seulement 9,3% de décrocheurs.

Les décrocheurs en études supérieures