fbpx
Campus
Partager sur

[ETU ACTU] Blasphème: a-t-on le droit de critiquer la religion en France ?

[ETU ACTU] Blasphème: a-t-on le droit de critiquer la religion en France ?
Partager sur Facebook

En pleine affaire Mila, les journalistes d'Etu Actu sont allés questionner les jeunes. Qu'est-ce que le blasphème ? Quels sont nos droits ?

Le blasphème. Un sujet qui résonne beaucoup dans l’actualité ces dernières semaines. Alors que l’affaire Mila questionne notre laïcité et nos rapports à la religion, les journalistes de la rédaction laissent la parole aux étudiants. C’est l’heure d’Etu Actu !

ZOOM SUR L’AFFAIRE MILA

Cette jeune Iséroise de 16 ans a beaucoup fait parler d’elle à cause de ses propos sur la religion. Plus précisément, la religion musulmane. « Je déteste la religion. Le Coran est une religion de haine, l’islam, c’est de la merde (…) ! Je ne suis pas raciste, mais pas du tout. On ne peut pas être raciste d’une religion (…). Là il y a des gens qui vont encore s’exciter, j’en ai clairement rien à foutre (…). Votre religion, c’est de la merde, votre Dieu, je lui mets un doigt dans le trou du c*l, merci, au revoir. Vous m’insultez et vous me menacez de mort, vous n’êtes bons qu’à ça. » La vidéo devient virale sur les réseaux sociaux. Rapidement, les menaces de mort et de viol se multiplient. La lycéenne doit être déscolarisée et placée sous protection policière.

Malgré ce déferlement de haine sur la Toile, l’adolescente de 16 ans se rend sur le plateau de Quotidien. Elle revient alors sur ses propos : « Je m’excuse un petit peu pour les personnes que j’ai pu blesser, qui pratiquent leur religion en paix. (…) Je n’ai jamais voulu viser des êtres humains, j’ai voulu blasphémer, j’ai voulu parler d’une religion, dire ce que j’en pensais« . Elle confie regretter d’avoir tenu de tels propos « sur les réseaux sociaux », ne mesurant pas « l’ampleur que ça a pu prendre », ainsi que « la vulgarité » des termes employés. Depuis le 10 février 2020, la lycéenne a repris le chemin du lycée. Pour sa sécurité, le lieu de sa scolarisation est tenu secret.

Qu’est-ce que le blasphème ? Que dit la loi à ce sujet ?

L’affaire Mila a relancé le débat autour de la critique des religions en France. La jeune fille de 16 ans a créé la polémique en tenant des propos hostiles à l’islam. Une polémique qui pose la question du droit au blasphème.

Selon l’IFOP, la moitié des Français est défavorable au fait de pouvoir critiquer, même de manière outrageante, une croyance, un symbole ou un dogme religieux. Une majorité de Français (68%) est tout de même attachée à la liberté de conscience. Qu’en pensent nos étudiants ?