fbpx
Campus
Partager sur

Etats-Unis: un état veut autoriser le port d’arme sur les campus

Etats-Unis: un état veut autoriser le port d’arme sur les campus

Un neuvième état américain veut autoriser le port d'arme sur les campus. Une décision inquiétante mais qui tend à se multiplier outre-Atlantique

C’est le huitième état américain a vouloir mettre en place un tel système. Les étudiants de l’université de Géorgie pourraient suivre le Texas et permettre à leur étudiants universitaires de venir en cours avec leurs propres armes à feu… Cet acte, pourtant très polémique au Etats-Unis, est une mesure prise dans le but de contrer l’augmentation des fusillades sur les campus. Cette information révélée par le média américain Sky News, précise que cette mesure en discussion pourrait prendre effet dès la rentrée prochaine si le gouverneur de la Géorgie rend un verdict favorable sur le port d’arme à l’université.

Quelques règlementation pour le port d’arme

La décision du gouverneur devrait être prise sous peu. Et pour éviter toutes dérives, certaines règles de base ont été établies. La première, c’est que seul les élèves ayant dépassé les 21 ans sont autorisés au port d’arme dans l’enceinte du campus. La seconde mesure obligatoire, c’est que le permis de port d’arme est nécessaire. La dernière mesure restrictive, c’est que celle-ci ne doit en aucun cas être visible et doit être à tout prix dissimulé par les porteurs. Une manière de ne pas pousser aux vols ou aux dérives violentes de certains étudiants susceptibles de commettre de tels actes. Cette mesure n’est pas nouvelle. En effet, le port d’arme est déjà autorisé sur les campus du Texas, du Wisconsin, du Kansas, du Mississippi, de l’Oregon, de l’Idaho, du Colorado et de l’Utah.

De nombreux opposants, dont la police elle-même

Mais cette autorisation du port d’arme sur les campus fait peur. En effet, si les étudiants favorables à une telle mesure parlent d’une amélioration de la sécurité sur le campus, les opposants sont loin d’être convaincus d’un tel bienfait. Selon eux, le climat de peut qui règne en ce moment sur les campus de l’Etat de Géorgie et non propice au port d’arme, jugeant que cette angoisse peut faire des dégâts. Parmi ces opposants, le chef de la police locale qui a été contacté par Sky News qui considère que l’analyse du comportement d’un suspect et la meilleure source de sécurité.