fbpx
Campus
Partager sur

L’ESTACA nomme un nouveau Responsable de la filière ferroviaire !

L'ESTACA nomme un nouveau Responsable de la filière ferroviaire !

Le groupe L'ESTACA a nommé un nouveau responsable de la filière ferroviaire. Mce vous dévoile qui est ce nouveau responsable

Gilles Rabin, ancien Conseiller ministériel, est nommé responsable de la filière ferroviaire de l’ESTACA.

En cette année 2015, l’ESTACA, école d’ingénieurs post-bac spécialisée dans les transports et la mobilité, entend renforcer son offre de formation ferroviaire. Une mission confiée à Gilles Rabin, 54 ans, Docteur en Économie de l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne.

Un expert du ferroviaire, habitué des problématiques liées aux transports

De formation universitaire, Gilles Rabin, Docteur en Économie de l’université Panthéon Sorbonne (Paris 1), a travaillé en tant qu’économiste et expert du secteur ferroviaire au cabinet du Ministre du Redressement productif en 2012, puis du Ministre de l’Economie en 2014. Habitué des problématiques liées aux transports et des grands projets territoriaux, il a également occupé les postes de Délégué général au développement économique et à l’international du Grand Lyon entre 2009 et 2010 et a travaillé au développement de la Métropole Nice Côte d’Azur entre 2011 et 2012. Son expérience, sa vision globale du secteur et sa connaissance des acteurs majeurs du monde des transports lui permettront de développer durablement la filière ferroviaire de l’ESTACA.

La filière ferroviaire de l’ESTACA, une filière unique en France

Parmi les écoles d’ingénieurs spécialisées dans les transports, l’ESTACA est la seule à proposer une filière en quatre ans dédiée au secteur ferroviaire. Elle réunit plus de cent élèves, diplôme chaque année une trentaine d’ingénieurs et attire de plus en plus d’étudiants. Divisée en deux spécialités (« Conception du système » ou « Exploitation et maintenance du système »), elle propose des formations et des projets d’application qui sont au plus près des besoins des professionnels du secteur. « En tant qu’école référente, notre objectif est d’adapter en permanence notre offre de formation aux attentes des entreprises, en suivant de très près les rapides évolutions du secteur ferroviaire », commente Gilles Rabin.

Dans cette optique, l’école a développé en 2013 un partenariat avec la Deutsche Bahn, une des plus importantes entreprises ferroviaires d’Europe, afin de créer de nouvelles opportunités professionnelles pour ses étudiants. En parallèle, l’association étudiante ESTATRAIN, chargée de promouvoir la filière ferroviaire, est également très active. Présente à toutes les éditions du Salon InnoTrans, qui rassemble tous les deux ans les plus grands acteurs ferroviaires au monde, elle joue un rôle de premier plan dans la promotion du savoir-faire ferroviaire de l’ESTACA auprès des industriels.

Un secteur d’avenir offrant de belles opportunités pour les étudiants

Avec une croissance annuelle mondiale estimée à 3%(1), le marché ferroviaire est un marché dynamique, offrant de belles perspectives, notamment à l’international. Constructeurs, transporteurs, sociétés d’ingénierie et collectivités territoriales recherchent des profils pour développer de nouveaux modes de transport, équipements ou services, et pour mettre au point les nouveaux transports guidés. Autant de domaines où l’excellence française fait figure d’exemple. « La France est la 3ème industrie ferroviaire au monde. Le savoir-faire de nos ingénieurs dans ce domaine, incarné notamment par le TGV, le métro et le tramway, est extrêmement prisé et reconnu dans le monde », avance Gilles Rabin.

Dans le cadre de leurs stages, les étudiants de l’ESTACA ont ainsi la chance de travailler sur de grands projets pour des entreprises majeures du secteur. Par exemple, Maxime Robin, diplômé en 2010 et Valentin Le Barazer diplômé en 2011,, travaillaient respectivement pour Egis Rail, afin de développer le nouveau tramway de Jérusalem, et pour Alstom à Shanghai pour optimiser la ligne 2 du métro de la métropole chinoise. Tout deux ont été directement embauchés à l’issue de leur stage.

Crédit Photo : ouest-france.fr
Communiqué de Presse