fbpx
Campus
Partager sur

Erasmus: une subvention pour faire voyager les jeunes voter par l’UE

Erasmus: une subvention pour faire voyager les jeunes voter par l'UE

La Commission Européenne vient d'accorder une subvention sur le budget Erasmus aux jeunes souhaitant voyager sur le continent européen.

C’est une annonce faite par la commission européenne. Lundi, l’UE a décidé de permettre « à au moins 5.000 jeunes élèves », de voyager dans un pays européen à bas coût grâce à l’aide d’une subvention. Certes, cette annonce est beaucoup moins ambitieuse que le pass Interrail gratuit que proposaient certains eurodéputés aux jeunes de moins de 18 ans.

Malgré tout, cette proposition d’aide issue du budget prévu au programme Erasmus a été, est ponctuée d’une enveloppe de 2,5 millions d’euros. Cette aide est ouverte pour tous les jeunes âgés d’au moins 16 ans. Ces derniers devront pourtant prouver leur volonté à participer à un projet éducatif européen. Ces derniers pourront ainsi voyager seul ou même être accompagnés de leur classe.

Faciliter les échanges culturel entre les jeunes comme Erasmus

La Commission Européenne a notamment indiqué qu’« Entre 5.000 et 7.000 jeunes de 16 ans et plus seront sélectionnés et recevront une subvention valable pour des titres de transport d’une valeur de 350 euros ou de 530 euros ». Ces derniers pourront voyager avec n’importe quel type de transport. Que ce soit en train, en car et même en avion.

Si ce projet est pris dans le budget Erasmus. C’est qu’il a pour objectif de faire voyager les jeunes européens au sein de l’Union Européenne. Chaque pays offrira donc une connaissance supplémentaire et facilitera le mélange des cultures sur le vieux continent.

Un projet qui vient en suite à la proposition du pass Interail

Le projet proposé fait suite à une proposition du Parlement Européen. Ce dernier souhaiterait accentuer les échanges en mettant en place le pass Interrail. Ce pass permettrait à tous les citoyens européens atteignant l’âge de 18 ans de voyager en train gratuitement. Malgré tout une telle proposition est probablement onéreuse et les différentes sociétés de chemin de fer nationales de chaque pays devraient s’accorder pour aboutir à un tel accord.

En effet, la Commission Européenne a estimé que cette inititative était ambitieuse. Elle coûterait « entre 1,2 et 1,6 milliard d’euros par an ». Un budget qui n’est malheureusement pas disponible actuellement selon la Commission.