Campus
Partager sur

Erasmus: les études à l’étranger faciliteraient l’accès à l’emploi

Erasmus: les études à l’étranger faciliteraient l’accès à l’emploi
Partage
Partager sur Facebook

Erasmus est-il le meilleur moyen pour un intégration professionnelle ? Si l'obtention d'un diplôme à l'étranger est déjà un plus, c'est surtout grâce à l'expérience de vie apprise sur le terrain qui plait aux recruteurs.

Erasmus semble devenir de plus en plus un rite de passage pour les étudiants européens dans leur cursus universitaire. Si bien qu’Uniplaces, la plateforme leader de la location de logements étudiants en Europe, a dévoilé une étude qui montre que « 81% des étudiants européens pensent que faire des études à l’étranger sera un plus pour leur future carrière professionnelle ». Si cette statistique est élevée, elle démontre qu’ils sont « 59% à prévoir de partir activement afin d’étudier à l’étranger prochainement », ajoute le communiqué de presse. Le nombre de jeunes étudiants souhaitant même travailler à l’étranger est encore plus élevé car ils ont été 63% à penser quitter leur territoire nationale pour s’épanouir en dehors des frontières. Un chiffre qui devient même de plus en plus important lorsque la recherche d’emploi devient compliquée. « Pour ceux qui ne trouveront pas de job dans leur pays de résidence, 75% prévoient de partir trouver un travail à l’étranger », explique Uniplaces.

L’expérience de vie Erasmus est un plus dans la recherche d’emploi

Erasmus est d’ailleurs un bon moyen pour au monde de l’emploi. En effet, un étudiant ayant validé une partie de son diplôme à l’étranger a nécessairement plus de bagages et surtout plus d’expériences qu’un étudiant ayant réalisé toutes ses études dans un même pays. « Adaptabilité, détermination, objectifs concrets à réaliser, autant de compétences maintenant acquises que les étudiants pourront valoriser pour trouver un job et de valeurs appréciées par les recruteurs », explique Uniplaces au sein de son communiqué. En effet, Erasmus permet surtout de se sociabiliser et faire face aux aléas de la vie de manière réfléchie. Ce n’est donc pas pour la valeur du diplôme, mais pour l’expérience de vie que les étudiants Erasmus peuvent ainsi avoir un avantage dans le monde de l’emploi. Cela leur permet aussi, grâce à l’apprentissage de la langue et de la culture, à pouvoir chercher du travail en dehors des frontières.

Le risque de chômage réduit de moitié avec un passage Erasmus

Selon Uniplaces, des « chiffres montrent que le taux de chômage parmi les anciens étudiants Erasmus est 23% moins élevé que parmi leurs camarades de promotion qui ne sont pas partis étudier à l’étranger. En d’autres mots, le risque de chômage est réduit de moitié ou plus, pour les étudiants mobiles comparés à ceux restant sédentaires ». D’ailleurs, pour un des trois fondateurs de la plateforme de logement étudiants, Ben Grech, « partir étudier à l’étranger avec Erasmus Student Network, dont Uniplaces est fier d’être partenaire, est une expérience unique qui développe les compétences des étudiants et augmente leurs chances de trouver un emploi. La confiance en soi, la débrouillardise, l’adaptation à un nouveau pays, la curiosité, l’apprentissage de nouvelles langues, l’ouverture à une autre culture… étudier à l’étranger est une période qui permet de grandir, de devenir quelqu’un d’autre, quelqu’un qui ose s’aventurer, qui est ouvert aux nouvelles expériences… ». Petit à petit, Erasmus devient donc un passage obligé pour les étudiants d’Europe.