fbpx
Campus
Partager sur

Emploi: comment vous retrouver en haut de la pile de CV ?

Emploi: comment vous retrouver en haut de la pile de CV ?

Comment réussir à tromper un logiciel qui lit les CV lors d'une recherche d'emploi ? Une technique toute simple qui consiste à duper la machine.

C’est une pratique qui ne devrait pas plaire aux recruteurs pendant la recherche d’emploi. En effet, une technique peut vous permettre de vous retrouver en tête de la pile de CV dans les grandes entreprises. Pourquoi ? Car de plus en plus les candidatures sont informatisées. Et du coup certains ont mis au point une technique dévoilée par le Nouvel Observateur pour se retrouver en tête.

La technique est simple, il suffit d’inscrire en lettre blanche des formations sur son CV. Généralement de grandes écoles qui n’ont pas été faites, ou des compétences précises. Le but est en fait de duper le logiciel qui reconnait les inscriptions, mais pas le recruteur. Ce dernier ne voit rien d’autre qu’une page blanche. Ainsi, quand la candidature est scannée, vos formations bidonnées arrivent en tête et classent votre CV parmi les plus intéressants.

Rechercher un emploi en arnaquant un logiciel de recrutement

C’est Patrice Ras, formateur en ressources humaines et conseil en gestion de carrières qui a découvert la technique il y a déjà 15 ans. On lui a alors parlé de cette technique, et cela a semble-t-il fonctionné. Et en même temps, c’est simple à comprendre. le scanner utilisé repère certains mots importants comme des noms d’école et les expériences des candidats.

Ainsi, avec ces mots-clés dans un CV, la recherche d’emploi est simplifié pour le recruteur qui se retrouve face à une pile de CV déjà triée. En effet, les programmes éliminent d’eux même les candidats n’ayant pas le bon profil. Mais pour Patrice Ras, interrogé par le Nouvel Observateur, cela est une chose normale. Malgré tout cela risque d’être une pratique risquée, surtout si le recruteur s’en rend compte.

Une technique qui ne marche plus à tous les coups

D’autant qu’aujourd’hui, les appareils arrivent à déceler ces mots qui sont pourtant invisibles à l’oeil nue. A l’Etudiant, François Greuze, du site e-RH.org, explique que « contre la palanquée de mots-clés que mettent les candidats, on a trouvé une parade. Des algorithmes qui identifient et minorent ce type de pratique et les renvoient en queue de peloton ».

Certes la technique pour rechercher un emploi ne semble pas très belle. Malgré tout, traiter un CV par un logiciel ne laisse que peu de chances à certains candidats qui n’ont pas eu la chance de passer par de grandes écoles.