fbpx
Campus
Partager sur

Emploi: les étudiants et le long processus de leur arrivée sur le marché de l’emploi

Emploi: les étudiants et le long processus de leur arrivée sur le marché de l’emploi

Les étudiants sont généralement confiants à leur arrivée sur le marché du travail… Cependant, dans l'attente de réponse, cette tendance diminue.

Les jeunes et l’emploi est un sujet de société encore trop sous-estimé pour trouver des réponses évidentes. Pourtant le sondage réalisé par OpinonWay – Agefa PME met le doigt sur quelque chose de primordiale. En effet, les jeunes considèrent à 42% que la future recherche d’emploi est « un parcours du combattant ». Alors que la moitié des jeunes trouvent un emploi moins de deux mois après leur sortie de l’école, ils sont 28% à attendre au minimum deux mois complets, 6% entre sept et dix mois, tandis que plus de 16% des étudiants mettent plus de 10 mois à trouver leur premier emploi qui n’est pas forcément un emploi stable (CDD par exemple). Alors oui, la recherche d’un premier emploi pour entrer dans le monde du travail est compliquée, mais ce n’est pas tout.

Les étudiants mettent du temps à trouver un emploi

En effet, la moyenne de candidatures envoyées par les étudiants est de neuf ! Sur ces demandes, seul 42% d’entre eux expliquent avoir eu au moins deux réponses de la part des employeurs, soit oui, soit non… Et sur ces 42%, 73% seulement décrochent un seul entretien voir même aucun. Si les étudiants ont généralement conscience que le monde du travail ne leur est pas propice à la sortie des études, ils sont parfois surpris de constater que l’implantation dans la vie sociale est encore plus complexe qu’il n’y paraît. Surtout que beaucoup d’entre eux se battent de manière virulente pour obtenir gain de cause. Ils sont nombreux à s’activer sur des sites internet spécialisés comme Indeed, Profil Culture ou encore à passer par la recherche Pôle Emploi.

Capture d’écran 2016-06-08 à 12.27.49 Capture d’écran 2016-06-08 à 12.28.05

La motivation ne change rien…

Pourtant, les étudiants s’y prennent tôt. 41% d’entres eux expliquent avoir commencer les prospections et les envois de CV avant même la fin de leurs études. 29% expliquent avoir commencé dès leur remise de diplôme. Mais cela ne change rien. Et si près de 50% des étudiants affirment être préparés pour l’entrée dans le monde du travail, la tendance s’inverse à mesure que la période de chômage augmente. A la fin, ils sont aussi 50% à considérer qu’ils n’ont pas été préparés à leur arrivée sur le marché du travail. Pensant même que ce passage entre les études et le travail devrait être une priorité sociales en centrant sur la formation professionnelle et de l’apprentissage.