fbpx
Campus
Partager sur

L’EISTI crée l’option SMART SYSTEMS en 3ème année de l’École d’ingénieurs

L’EISTI crée l’option SMART SYSTEMS en 3ème année de l’École d’ingénieurs
Partager
Partager sur Facebook

L'EISTI crée une nouvelle Option de spécialisation en dernière année de l’École d’Ingénieurs : l’Option SMART SYSTEMS. Cette Option ouvre à la rentrée 2016.

L’EISTI (École Internationale des Sciences du Traitement de l’information) crée une nouvelle Option de spécialisation en dernière année de l’École d’Ingénieurs : l’Option SMART SYSTEMS. Cette Option ouvre à la rentrée 2016.

Maisons intelligentes (smart homes), transports intelligents (smart transport), hôpitaux intelligents (smart hospitals), ou encore villes intelligentes (smart cities)… les objets connectés évoluent dans les environnements les plus variés où leurs capacités de capture, de traitement et de communication sont chaque jour de plus en plus avancées.

L’Internet des objets s’impose ainsi comme la prochaine génération des technologies de l’information en donnant un accès naturel et aisé aux

L'EISTI crée l'option SMART SYSTEMS en 3ème année de l'École d'ingénieurs

L’EISTI crée l’option SMART SYSTEMS en 3ème année de l’École d’ingénieurs

différents services offerts par les objets communicants, n’importe où et à tout instant.

L’interconnexion d’objets communicants forme un smart system. Un tel système collecte, stocke et analyse les données partagées par les objets connectés afin d’extraire des informations utilisées par diverses applications pour intervenir intelligemment sur l’environnement. Autrement dit, il orchestre une multitude d’objets communicants afin d’accomplir diverses tâches de la vie quotidienne pour les particuliers comme les entreprises. On estime que 5 milliards d’applications seront développées d’ici 2020. Les experts en la matière sont donc de plus en plus demandés.

Forte de ses expertises en informatique embarquée et réseaux distribués, l’EISTI a décidé de répondre à ces nouveaux besoins d’innovation avec la nouvelle Option SMART SYSTEMS, spécialisation accessible en dernière année de l’École d’Ingénieurs. Au carrefour de plusieurs domaines technologiques (ex : multimédia, réseau, systèmes distribués et embarqués) et de préoccupations sociales (respect de la vie privée, fiabilité, sécurité), l’Option SMART SYSTEMS de l’EISTI forme des ingénieurs aux compétences pluridisciplinaires leur permettant de concevoir, simuler, implanter et vérifier de tels systèmes.

Nesim Fintz, Directeur général déclare : « Notre philosophie est inchangée depuis toujours : répondre en temps réel aux besoins en expertises des entreprises et adapter en permanence nos enseignements aux évolutions technologiques. L’Internet des objets ouvre clairement à des innovations majeures. Les ingénieurs formés par l’EISTI au sein de notre nouvelle Option SMART SYSTEMS seront prêts à prendre ce nouveau virage technologique ».

Cette Option débouche sur divers métiers : ingénieur IoT, architecte et développeur d’applications nouvelles technologies, ingénieur Recherche et Développement, Chef de projet, dans des secteurs aussi variés que le bâtiment, l’aéronautique, les transports, la santé, l’environnement, la défense, le nucléaire, ou encore le commerce.

Comme toute option de dernière année de l’École d’Ingénieurs, l’Option Smart Systems comprend un stage de fin d’études en entreprise (22 semaines minimum) et un projet de fin d’études.

Des doubles diplômes

De plus, l’option Smart Systems permet de suivre en parallèle un des cursus suivants et d’obtenir un double diplôme avec des établissements partenaires de l’EISTI :

• Le Master 2 Recherche « Informatique : Systèmes Intelligents » avec l’Université Paris Dauphine

• Le Master 2 Recherche « Systèmes Intelligents et Communicants » avec l’Université de Cergy-Pontoise.

L’Option SMART SYSTEMS en bref

Le contenu pédagogique de l’option SMART SYSTEMS s’articule autour des axes suivants :

• Données : acquisition, stockage, analyse o Capteurs

– Interactions homme-machine

– Cloud computing

– Analyse de données massives (big data)

• Connectivité : protocoles réseaux et modèles d’interaction, interopérabilité o Technologies de communication pour l’IoT

– Qualité de service pour le réseau

– Intergiciels distribués

• Traitement : logique applicative, orchestration, intelligence ambiante o Programmation Android

– Systèmes intelligents (intelligence artificielle distribuée, systèmes multi-agents)

– Langages dédiés

• Fiabilité et sécurité : qualité logicielle, vérification et validation o Cyber-sécurité

– Test logiciel avancé

– Simulation temps-réel

• Initiation à la Recherche et à la veille technologique

Responsables de l’Option : Besma Zeddini et Julien Mercadal

A propos de l’EISTI

Depuis plus de trente ans, l’EISTI (École Internationale des Sciences du Traitement de l’Information) forme des ingénieurs en génie informatique et génie mathématique en trois ou cinq ans.

Habilitée à délivrer le diplôme d’Ingénieur par la Commission des Titres d’Ingénieur et reconnue par l’Etat, l’École accueille mille trois cents étudiants sur ses deux campus (Cergy – 95, Pau – 64).

Elle propose quatre formations :

• Prépa EISTI. Véritable classe préparatoire scientifique, d’une durée de deux ans, elle est accessible après un Bac S via le Concours Avenir. Elle permet d’obtenir une L1 puis une L2 en Maths-Info et d’accéder sans concours au cursus EISTI – École d’Ingénieurs.

• EISTI – École d’Ingénieurs. D’une durée de trois ans, l’École d’Ingénieurs est accessible directement après la Prépa EISTI, après une classe préparatoire aux grandes écoles via les Concours Communs Polytechniques ou par admission sur titre pour les DUT, L2, L3, M1, ATS (via Avenir+).

Elle permet d’obtenir le diplôme d’Ingénieur en génie mathématique ou le diplôme d’Ingénieur en génie informatique.

L’EISTI privilégie un cursus progressif tout au long de la formation d’ingénieur. L’élève-ingénieur opte en première année pour un enseignement à dominante mathématique ou à dominante informatique. En deuxième année, il choisit un parcours parmi les quatre proposés (deux en génie mathématique, deux en génie informatique) qui conduira à l’une des options de troisième année, spécialisations ouvrant à plus d’une cinquantaine de métiers.

La formation d’ingénieur à la française et le diplôme de l’EISTI sont largement reconnus dans les différents classements mais aussi par les entreprises. L’excellent taux d’insertion des jeunes diplômés en est le meilleur signe.

Ajoutons que les stages en entreprise complètent la formation académique d’une substantielle période de professionnalisation, (de 54 à 60 semaines en trois ans).

Deux Diplômes Nationaux de Master. Habilitée par l’État, l’EISTI propose un Master en

Finance Quantitative et Risk Management, et un Master en Systèmes décisionnels (Business Analytics/Big Data) : Architecture, Exploration de Données et Optimisation. Ces Masters à vocation internationale sont dispensés en anglais et attirent des étudiants de tous pays.

Cinq Mastères Spécialisés®, tous accrédités par la Conférence des Grandes Écoles.

L’École poursuit également une politique active et ambitieuse de doubles diplômes tant dans l’Hexagone (ESSEC, Grenoble Ecole de Management, Universités Paris Dauphine, Paris Sud, de Cergy Pontoise, de Pau et des Pays de l’Adour) qu’à l’étranger.

Le développement international de l’École se traduit par le nombre croissant de partenariats, les expériences multiculturelles faisant partie intégrante de la formation des Eistiens avec trois mois minimum de mobilité à l’étranger obligatoires pour valider le diplôme d’Ingénieur.

L’EISTI est une association loi 1901 et depuis juillet 2015 un Établissement d’Enseignement Supérieur Privé d’Intérêt Général.