fbpx
Campus
Partager sur

Education Nationale: l’augmentation surprise du budget par l’Etat

Education Nationale: l'augmentation surprise du budget par l'Etat

Le budget de l'Education Nationale va être augmenté selon une interview du ministre Jean-Michel Blanquer sur BFMTV. Une annonce surprise mais positive.

C’est une annonce qui va faire plaisir aux professionnels de l’Education Nationale. Le budget va monter pour l’année 2018, passant « au-dessus des 50 milliards d’euros », a précisé Jean-Michel Blanquer sur BFMTV le 28 août dernier. Une annonce du ministre de l’Education Nationale qui concorde avec ses précédentes déclarations dans les Echos. Il avait notamment annoncer une augmentation des moyens au sein de son ministère.

« L’Éducation nationale a été définie comme une priorité par le président de la République et le Premier ministre. Cela se traduira par une augmentation du budget de l’Éducation nationale », avait-il déclaré. Malgré tout, si une indication a été donnée, il semblerait que l’augmentation soit de 1,2 milliard d’euros. Malgré tout, il semblerait que l’Education Nationale soit une priorité.

L’Education Nationale, une priorité du chef de l’Etat

En effet, les réformes sont nombreuses au sein de ce ministère. Une augmentation qui est d’autant plus surprenante à la vue des ancienne déclaration du Président de la République. En effet, le 20 juillet dernier, Emmanuel Macron avait annoncé qu’« aucun budget autre que celui des armées ne serait augmenté ». Ce qui n’est visiblement pas le cas. Mais un choix qui semble malgré tout logique.

En effet, Jean-Michel Blanquer a notamment déclaré que cette augmentation des ressources de l’Education Nationale est « tout à fait cohérente, car l’éducation a été définie comme un des grands chantiers du président ». D’autant que les réformes engagées et voulues au sein de l’école primaire nécessitent des moyens plus importants. Notamment la division par deux des effectifs dans des zones prioritaires. Un changement qui nécessite une augmentation des effectifs. Ce à quoi le ministre a répondu qu’« il y aura, pour septembre 2018, le nombre de postes nécessaires ».

Des tests de Français et de Mathématiques en 6e et CP

De plus, mardi 29 août, Jean-Michel Blanquer a annoncé un autre changement. En effet, il y aura le lancement « d’évaluations diagnostiques » en classe de CP et de 6ème selon le journal Le Monde. Deux matières seront au coeur de ces tests, le français et les mathématiques. Ces évaluations concernent donc 828 000 élèves de 6e et 750 000 enfants de CP. Ces derniers devraient avoir le test durant les quinze premiers jours de la rentrée de classes selon les syndicats qui étaient conviés à l’annonce de présentation des protocoles.