fbpx
Campus
Partager sur

Écoute étudiants: comment fonctionne la plateforme d’aide aux étudiants ?

Écoute étudiants comment fonctionne la plateforme d’aide aux étudiants grande

La précarité des étudiants est très préoccupante. Plusieurs régions ont lancé des plateformes d’aides psychologiques comme Écoute étudiants

Depuis le début de la crise sanitaire, les décrochages scolaires se multiplient. Les étudiants sont isolés chez eux, coupés de tout lien social et dépriment. Parmi eux, des centaines de milliers ont perdu leur emploi dans les services. A cause de la fermeture des restaus, des bars et aussi des cinémas. Pour leur apporter de l’aide, les initiatives se multiplient.

Aider les étudiants à affronter la crise

La plateforme Écoute étudiants mise en place par la région Île-de-France pour aider les jeunes. Et les étudiants à affronter la crise. Elle se concentre surtout sur les problèmes psycho. Pour cela, elle propose trois options : faire le point à l’aide d’e questions, lire des astuces pour se sentir mieux. Ou demander une téléconsultation avec un pro de santé.

La région Île-de-France a aussi lancé des démarches pour aider à l’embauche des jeunes. Ainsi, elle a rappelé que des services d’aides à domicile et de garde d’enfants comme Azaé continuaient à recruter des étudiants. Leurs services sont très sollicités par les parents qui travaillent après le couvre-feu.

Europe1 aussi se mobilise pour les jeunes

Pendant toute la semaine du 8 au 12 février, la radio nationale Europe1 s’est aussi mobilisée pour venir en aide aux jeunes. Tous ses programmes se sont adaptés afin d’essayer de répondre aux problèmes qu’ils rencontrent. Ainsi, chaque émission a mis sa spécialité au service des jeunes et des étudiants.

Tout au long de la semaine, les étudiants ont pu recevoir des conseils de santé, des conseils psycho. Mais aussi des conseils pro. L’antenne a aussi tenu à mettre en place une liaison entre les auditeurs et les entreprises. L’objectif était donc de vaincre la précarité en aidant l’accès à l’emploi.

Une crise étudiante plus profonde

Si tous ces efforts sont louables et remerciés, ils masquent mal la profondeur de la crise actuelle. La précarité financière des étudiants n’est pas nouvelle. D’ailleurs, elle est encore plus importante quand on considère les jeunes qui ne sont plus étudiants. Cependant, aux soucis d’argent s’ajoutent les problèmes psychologiques, de la solitude et de l’enfermement.

Beaucoup d’initiatives locales tentent d’apaiser la situation et de venir en aide aux jeunes. Cependant, certains politiques n’a pas manqué de rappeler qu’il n’y aurait pas de solution sans profonde réforme politique. Certains y voient même l’occasion de relancer le débat sur le revenu universel.