Campus
Partager sur

Ecoles d’ingénieurs: le classement 2019 de l’Usine nouvelle publié

Ecoles d'ingénieurs: le classement 2019 de l'Usine nouvelle publié
Partage
Partager sur Facebook

Le magazine l'Usine nouvelle comme chaque année a publié son classement des écoles d'ingénieurs. Et il y a quelques grosses surprises!

Chaque année l’Usine nouvelle publie un top des écoles d’ingénieurs. L’occasion pour vous de voir où se situe votre école ou bien de savoir quelles écoles tenter suivant son top! Cette année il y a quelques grosses surprises dans le top.

L’an dernier, il y a déjà eu quelques écoles qui ont crée la surprise. Des écoles d’informatique avaient eu de très bonnes places au top grâce, au fort salaire à l’embauche. Cette année, il y a un peu moins de surprises tout de même. Mais le top mis en ligne mercredi matin a encore de quoi vous surprendre.
Le top semble encore fait par rapport à l’insertion et à la dimension internationale des écoles; et pas du tout par rapport au pedigree des élèves ni à la sélection à l’entrée, donc rassurez-vous!

Revalorisation de l’entreprenariat

Dans ce top, l’entreprenariat a été revalorisé par rapport aux salaires. Comme les années précédentes les critères restent divisés en 4 grands thèmes: insertion professionnelle, international, recherche et entreprenariat. On trouve aussi des sous-critères dans ces 4 groupes; comme, le salaire et le nombre de diplômés partis en thèse.
Le changement cette fois se situe dans l’élévation de l’entreprenariat par rapport au salaire. Anne-Sophie Bellaiche, rédactrice en chef du service Economie et société de l’Usine nouvelle, explique:« La capacité d’une école d’ingénieurs à incuber des projets innovants ou à accompagner des étudiants entrepreneurs est devenue un élément plus important ».

Un top 3 classique et des surprises

Le Top 3 est plutôt classique et même logique. On a l’école polytechnique en 1ère place. Elle a de très bonnes notes en recherche. En 2ème place, on a l’école des Mines Paristech; absente l’an dernier car elle avait refusé de donner ses chiffres au mag. A la 3ème place, c’est CentraleSupélec avec une très bonne note à l’internationale. Dans le top 10, on a aussi: PontsPArisTech, Centrales Nantes, Isae-Supareo, Chimie ParisTech et ESPCI.

L’Esilv est 9ème et crée la surprise! L’école a une très bonne note en insertion pro; avec 100% des élèves en CDI dans les 18 mois et un salaire annuel brut de 45 479€. « L’Esilv reste très performante grâce à sa spécialisation en informatique » précise Anne-Sophie Bellaiche. Derrière elle, on trouve l’école des Mines Nancy.

Les autres écoles qui créent la surprise sont: l’Efrei de paris, l’Epita, l’EPF et l’INSA Centre-Val-de-Loire.