fbpx
Campus
Partager sur

E3C: quels risques pour les profs et les élèves qui bloquent les épreuves ?

La nouvelle réforme du bac est passée ! Mais qu'encourent les profs et les élèves qui empêchent le bon déroulement des épreuves ?

Le bac tel qu’on l’a connu va disparaître ! En effet, les épreuves des E3C définissent une toute nouvelle méthode de notation. Bes lycéens en classe de première passent ces examens en maths, langues vivantes et histoire-géo. MCE TV fait le point !

Les élèves en première en 2020 vont connaître les nouvelles formalités du bac. Avant, il se divisait en deux sessions. En première, les lycéens passaient les épreuves de français et de SVT.  Puis ils avaient les autres épreuves en terminale. Sauf que cette réforme E3C ne plaît pas du tout à certains lycéens et profs. 

Ainsi, selon les chiffres du SNPDEN, les perturbations touchent près de 30% des élèves. 10% d’entre eux ont du reporter les épreuves. Pour éviter toute récidive, certains lycées ont d’ores et déjà réagi. En effet, les élèves et les profs pourraient avoir des problèmes s’ils bloquent les épreuves E3C ! 

Les élèves et profs qui bloquent les épreuves E3C risquent des sanction disciplinaires !

Une avocate spécialiste en droit de l’éducation et auteur du « Guide Piau: les droits des élèves et des parents d’élèves » s’exprime. Elle explique : « Lorsqu’un lycéen est absent à une épreuve du baccalauréat, il lui est possible de bénéficier d’une épreuve de remplacement. Seulement si cette absence est justifiée par un cas de force majeure, c’est-à-dire exceptionnel, imprévisible, et étranger à la personne. »

Ainsi, si les élèves ne peuvent pas justifier leurs absences lors des épreuves E3C, ils risquent gros ! En effet, le lycéen se verra attribuer la note de zéro. À La Rochelle, déjà une quinzaine d’élèves ont reçu cette sanction. Du côté des profs, Maître Valérie Piau a aussi donné son avis : « Ils sont tenus par le statut des fonctionnaires. Ils s’exposent à des sanctions disciplinaires s’ils bloquent des établissements scolaires ou retiennent des copies. On peut alors considérer qu’ils portent atteinte au droit à l’éducation des élèves. Ainsi qu’au droit de se rendre à un examen. »