fbpx
Campus
Partager sur

Les prétentions salariales des étudiants de grandes écoles en forte hausse !

Diplômés: les prétentions salariales des étudiants de grandes écoles en forte hausse !

Les jeunes diplomés des grandes écoles revoient leurs prétentions salariales à la hausse. Comment peut-on expliquer cela ? On vous dit tout.

Le cabinet expert en études de marché, Gallileo a publié ses résultats quant aux prétentions salariales des étudiants de grandes écoles. On vous donne plus de détails.

UN BON SALAIRE ET UN BON CADRE DE VIE 

C’est ce que demande de plus en plus de jeunes. Un bon salaire mais aussi, et surtout, un bon cadre de vie ! En effet, le salaire n’est pas le critère le plus vital pour les étudiants. D’ailleurs seuls 33% estiment que c’est la priorité dans leur vie professionnelle. Aussi, plus de 30% accordent plus d’importance au cadre de vie.

Travailler à l’étranger attire aussi beaucoup les jeunes. Ainsi, ces derniers se tournent vers l’international. D’ailleurs 15% des étudiants interrogés ne postule que pour des postes à l’étranger ! Le prestige de l’entreprise est aussi très important pour 19% des jeunes.

Diplômés: les prétentions salariales des étudiants de grandes écoles en forte hausse !

Hommes/Femmes : des prétentions salariales différentes 

Les hommes et les femmes n’ont pas les mêmes prétentions salariales. Parmi les étudiantes interrogées, celles-ci espèrent atteindre un salaire annuel 10.3% inférieur à celui des hommes. Non pas que celles-ci souhaitent être moins payées. Voyons !  » C’est juste qu’elles ne postulent pas dans les mêmes secteurs que les hommes. Elles préfèrent les médias, la communication ou la grande consommation. Mais à secteur égal, les aspirations salariales sont les même  » explique le PDG de Gallileo. Les hommes eux préfèrent postuler dans le secteur des banques d’affaires, qui offre des salaires plus important.

D’un autre côté, cette différence est aussi remarquable d’un cursus à l’autre.  » On a par exemple des étudiants de l’école de commerce HEC qui espèrent recevoir 50.000 euros, et des étudiants de l’EM Lyon qui attendent environ 40.000 euros « , note Maher Kassab,PDG de Gallileo. En tout cas, les jeunes diplômés d’aujourd’hui demandent un salaire 4,4 % plus important par rapport à 2019. Ces derniers espèrent avoir comme salaire minimal brut 49,204 euros. Et ce dès leur sortie d’école.