fbpx
Campus
Partager sur

Confinement: les étudiants déprimés souffrent beaucoup de solitude !

Confinement: les étudiants déprimés souffrent beaucoup de solitude !

Les étudiants ont de plus en plus de mal à vivre le confinement ! La solitude et la dépression augmentent donc chez les jeunes...

Deux confinements dans la même année, les étudiants commencent à avoir du mal… La solitude et la dépression accompagnent en effet ce deuxième lock-down. Des villes ouvrent même des numéros de téléphone de soutien !

Les étudiants avaient déjà mal vécu le premier épisode, en mars. D’abord pour des raisons financières, car pas mal d’entre eux ont perdu leur emploi, ou n’en ont pas trouvé. Mais pas seulement !

Manque de vie sociale, décrochage scolaire : de nombreux problèmes ont débouché du premier confinement… Et le deuxième rentre donc dans la même ligne de compte. L’inquiétude grandit, comme le montre un article du Monde.

Des étudiants témoignent ainsi du manque de sorties, du manque de vie… « On a la même vie que les personnes âgées », regrette l’un d’eux. Il faut dire qu’entre les cours et Netflix, les distractions semblent limitées…

Le problème semble donc très profond. Bien plus profond, car le confinement en hiver entraîne aussi des journées plus courtes, moins ensoleillées… Et des fêtes de familles qui risquent d’avoir l’air moins joyeuses.

Confinement: les étudiants déprimés souffrent beaucoup de solitude !
Confinement: les étudiants déprimés souffrent beaucoup de solitude !

Le confinement attaque le moral des étudiants

La ville de Lille tente donc de venir en aide aux élèves décrocheurs, qui souffrent de la solitude. Elle ouvre ainsi une hotline nocturne, pour tenter d’apporter un soutien psychologique aux jeunes…

L’étude Conflins enfonce encore un peu plus le clou. D’après les étudiants en confinement interrogés, »28 % d’entre eux se sentent « tristes, déprimés ou désespérés plus de la moitié du temps voire tous les jours. »

Tristesse, ennui, solitude : le cocktail paraît bien lourd pour des étudiants qui, en plus, doivent suivre les cours depuis la maison… La situation semble de plus en plus dure, et la fin du lock-down ne semble pas pour demain.

Emmanuel Macron l’a dit, « c’est dur d’avoir 20 ans en 2020″… Mais le porte-parole du gouvernement a encore un peu plus cassé l’ambiance. « La fin du confinement, nous en sommes encore loin« … Il faut donc faire attention !