fbpx
Campus
Partager sur

Compétition Nationale Enactus France, les gagnants sont…

Compétition Nationale Enactus France, les gagnants sont...

Enactus permet chaque année à plus de 1200 étudiants de développer leur projet d’entrepreneuriat social et solidaire dans le cadre d'une compétition nationale

Enactus permet chaque année à plus de 1200 étudiants (répartis dans 47 établissements d’enseignement supérieur) de développer leur projet d’entrepreneuriat social et solidaire. Cette année, loe programme Enactus a ainsi permis l’émergence de 107 projets qui ont participé à améliorer la vie de 4100 personnes. Les 120 000 heures consacrées chaque année par ces étudiants à faire évoluer la société sont donc porteuses de résultats. Par ailleurs, les entreprises sont de plus en plus sensibles à l’engagement des étudiants dans des actions complémentaires à leur cursus.

Au-delà d’une démonstration forte d’engagement au service des autres, les étudiants qui s’inscrivent dans le programme Enactus acquièrent-ils des compétences qui leur seront utiles dans leur parcours professionnel ? C’est la question étudiée par l’équipe Enactus France en partenariat avec la société AssessFirst, spécialiste de l’évaluation des aptitudes professionnelles.

Population concernée

L’étude porte sur 309 étudiants ayant participé au programme Enactus entre l’année 2013/2014 et 2014 /2015. Parmi ces étudiants, 232 participaient pour la première fois au programme Enactus et 67 étaient inscritsau programme depuis au moins deux ans.

Méthodologie

Les étudiants ont complété un questionnaire en ligne d’auto-évaluation des compétences. Le questionnaire a été développé par les équipes Enactus et AssessFirst sur la base d’un modèle de 12 compétences :

CONNAITRE

Connaître les notions d’entrepreneuriat social
Analyser des problèmes
Se connaitre
ENTREPRENDRE
Initiative / esprit entrepreneurial
Innover
Conduire un projet
Transmettre son projet et assurer sa pérennité
INTERAGIR
Se positionner en tant que leader
Travailler en équipe
S’adapter
Présenter son projet et convaincre
Développer son réseau

Le questionnaire comprend 39 propositions qui illustrent la mise en œuvre de ces compétences. Les étudiants doivent se positionner sur une échelle en cinq points qui s’établit de « Jamais » (l’étudiant ne met pas ce comportement en œuvre) à « Toujours » (L’étudiant présente ce comportement à chaque fois). Suite à la passation, les étudiants ont reçu un rapport d’analyse des résultats. Cette évaluation avait uniquement un intérêt personnel, car elle n’influence en rien leurs résultats universitaires ou ceux des projets Enactus. Les résultats obtenus ont été analysés en fonction de l’expérience des étudiants au sein du programme Enactus (première participation vs 2 participations ou plus).

A travers le programme Enactus, les compétences qui apparaissent comme les plus développées sont :

1/ La connaissance de l’entrepreneuriat social
2/ La capacité à se positionner en tant que leader
3/ La capacité à analyser des problèmes
4/ Initiative / esprit entrepreneurial

Discussion

S’il a bien été mis en avant que la participation au programme Enactus amenait les étudiants à développer des compétences supplémentaires, il est intéressant de s’attacher à ce qu’elles apportent à leur projet professionnel. En effet il est important de faire un bilan à la fin de ce parcours sur ce que la participation à Enactus a apporté concrètement aux étudiants, et dans quelle mesure ces nouvelles compétences seront mobilisables dans un futur professionnel pas si éloigné.
Tour d’horizon des profils possibles suite à l’expérience Enactus.

Des managers opérationnels

Manager une équipe est complexe, en avoir les compétences, c’est gagner du temps. Il ne fait aucun doute que la capacité d’une personne à se positionner comme leader est crucial dans la notion de management. C’est cette capacité à emmener les autres, à créer un élan qui caractérise un bon manager. Le style ne rentre pas en compte dans ce comparatif, seulement la capacité à se positionner comme la personne à suivre. C’est d’ailleurs un point largement développé lors de l’expérience Enactus avec une progression de 19% d’une session à l’autre.

Nous parlons ici de managers « opérationnels », c’est à dire de managers qui ont conscience des situations et de leurs enjeux, et qui sont capables d’agir en conséquence. Cela réclame deux talents majeurs : l’esprit d’analyse et l’adaptation. L’un ne va pas sans l’autre, car on verrait mal quelqu’un s’adapter à un changement qu’il n’aurait pas constaté ou analysé. Cet esprit d’analyse est primordial dans l’évaluation d’une situation donnée afin d’en comprendre les aspects critiques et de pouvoir monter un plan d’action en réponse à cette nouvelle situation. C’est d’ailleurs le point le mieux noté dans l’évaluation des étudiants avec une note de 4,30/5. On peut se dire que cette faculté d’analyse est bien mise à l’épreuve dans les projets Enactus car les étudiants voient leur capacité à analyser une situation évoluer de +10%. De même, la progression de 7% sur la capacité à s’adapter amène un vrai plus aux profils des étudiants. Elle indique que ces derniers sont devenus plus réactifs et plus à même de trouver des solutions
pour répondre à un changement.

Des futurs entrepreneurs ou intrapreneurs ?

S’il y a bien un domaine où l’on doit savoir où, comment et quand avancer, c’est bien l’entrepreneuriat. Encore plus dans le pays des auto-entrepreneurs à une époque où le chômage des jeunes prédomine. Nous avons déjà vu précédemment que la capacité à s’affirmer comme un leader (+19%) est un atout non négligeable quand il s’agit de faire passer ses idées. La définition même du métier d’entrepreneur qui doit à lui seul faire avancer son projet en mobilisant toutes les forces en présence. Il est bon de noter qu’en parallèle la notion d’esprit d’initiative/entrepreneurial a aussi progressé (+9%). Cette notion implique la volonté d’entreprendre et la capacité à faire face à des situations complexes tout en faisant preuve de persévérance. L’expérience de la conduite de projet Enactus renforce donc bien la volonté de porter un projet. Il est donc naturel de rencontrer une amélioration de 8% sur la conduite de projet. Si la capacité et la volonté de créer un projet se développent suite à l’expérience Enactus, il est heureux de constater que la capacité à le mener à bien est une compétence qui se développe de manière équivalente. On parlera ici de sens de l’organisation, de rigueur ou encore de travail en équipe. Autant de qualités primordiales à tout bon entrepreneur ou intrapreneur.

Une vraie sensibilité sociale

Enactus a pour mission faire émerger une nouvelle génération de leaders entreprenants et responsables qui s’engagent pour favoriser le progrès sociétal. Dans le cadre du développement des compétences entrepreneuriales des étudiants, la mission sociale a un vrai sens. Il est donc normal que la notion ayant le plus progressé entre des étudiants dont c’est la première
expérience et ceux qui ont déjà vécu l’expérience un an auparavant soit la « connaissance des notions d’entrepreneuriat social ». Et la différence est notable : +32% et une note de 3,2 qui passe à 4,22. On peut donc être assuré que l’aspect social de la démarche est bien mis en avant et que les étudiants prennent pleinement conscience des enjeux soulevés par Enactus.

Conclusion

La mission portée par Enactus porte clairement ses fruits. Grâce au comparatif entre des étudiants dont c’est la première expérience et ceux qui ont déjà tenté l’aventure, on peut constater un clair gain de compétences et d’ouverture à la problématique de l’entrepreneuriat social. Les étudiants participant à ce projet ont la possibilité de développer de nombreuses compétences qu’ils n’auraient pas forcément exercées en suivant un cursus classique. Les bénéfices sont surtout remarquables sur six points:

– Connaissance des notions d’entrepreneuriat social
– Analyse de problèmes
– Initiative/Esprit entrepreneurial
– Conduite d’un projet
– Positionnement en tant que leader
– Adaptabilité

Si l’ont ne sait pas si les étudiants auront plus tendance à créer une entreprise, voire même un projet social, il est sûr qu’ils seront armés en tant que manager ou créateur d’entreprise. Il leur sera donc plus facile de se lancer dans un tel projet, en ayant toujours à l’esprit l’aspect social auquel ils ont été sensibilisés au court
de cette expérience.

Communiqué de Presse