Campus
Partager sur

Comment gérer un dégât des eaux quand on vit en colocation ?

Partage
Partager sur Facebook

Quand on est étudiant et que l'on vit en colocation on ne sait jamais comment réagir quand on a un dégat des eaux. MCETV vous dit tout !

Peu importe la superficie de l’appartement, le nombre de personnes qui y vivent, qu’ils forment une famille, un couple ou une colocation, le dégât des eaux reste presque toujours géré de la même manière. Ce qui va vraiment changer, c’est si vous êtes propriétaire ou locataire, assuré ou non assuré.

Avoir une assurance en règle

Quand on est propriétaire d’un appartement, on n’est pas obligé de souscrire une assurance habitation. Dans ce cas-là, le dégât des eaux et les coûts de réparation qu’il entraîne sont à votre charge. En revanche, quand vous êtes locataire, vous devez impérativement souscrire à une assurance habitation. Un document l’attestant officiellement vous sera demandé le jour de la signature du bail.

Dans le cadre d’une colocation, il est toujours préférable que tous les habitants soient parfaitement en règle, surtout dans ce genre de situation. Ainsi, tous les occupants de l’appartement devraient s’inscrire sur le bail et ils devraient également tous présents sur le contrat de l’assurance. Cela vous permettra de partager facilement la charge et les responsabilités de ce dégât des eaux.

Faire immédiatement intervenir un plombier

Quand vous constatez un dégât des eaux dont l’origine se trouve chez vous, vous devez immédiatement faire intervenir un plombier. L’assurance remboursera le coût de son intervention, mais comme vous devrez avancer la somme. Résultat, il vaut mieux avoir recours à un service comme Ou Plombier, qui vous permet de sélectionner le plombier le moins cher et le plus efficace.

En attendant le plombier, coupez votre robinet d’alimentation en eau. Cela permettra de réduire l’importance de l’infiltration d’eau. Ensuite, le plombier pourra localiser la fuite et agir directement dessus. En utilisant un service officiel, vous serez presque certain d’échapper aux différentes arnaques les plus fréquentes. Malgré tout, restez vigilant et exigez un devis avant toute intervention et une facture détaillée après.

Contactez votre assurance

Après l’intervention du plombier, vous devez contacter votre assurance le plus rapidement possible. Un conseiller vous détaillera précisément la démarche à suivre et les papiers à lui transmettre pour obtenir un remboursement le plus rapide possible. Évidemment, celui qui contacte l’assureur doit avoir son nom sur le bail et sur le contrat de l’assurance. Il doit également être celui qui a réglé la facture du plombier.

Les assurances vous demandent presque systématiquement de leur envoyer des photos des dégâts causés. Plus rarement, un de leurs employés peut se déplacer pour vérifier lui-même l’étendue des dégâts.

Enfin, contactez votre propriétaire pour l’avertir de la nécessité d’effectuer des travaux de rénovation. Votre assurance prendra en charge les coûts sur présentation d’un devis et dans la limite des clauses de votre contrat. Cependant, vous ne pouvez pas réaliser ces travaux sans l’autorisation du propriétaire ou de l’agence qui gère le logement.