fbpx
Campus
Partager sur

Campus: Des étudiants français ont testé la vie sur Mars !

Partager
Partager sur Facebook

Des étudiants de Toulouse ont pu en quelque sorte vivre sur la planète Mars sans jamais quitter la Terre. Ils ont dû se plier aux conditions d’une vie martienne. Un rêve d’enfant qui se réalise.

Vivre sur Mars, on en a tous rêvé ! Et des étudiants français l’ont fait. Enfin… presque. Il s’agit en réalité d’une simulation de la vie sur Mars, dans l’Etat de l’Utah aux États-Unis.

La planète Mars existe sur Terre !

Vous l’ignoriez probablement, mais une partie du désert de l’ouest des États-Unis ressemble fortement à la planète Mars. Les pierres rouges du canyon peuvent troubler quiconque, par leur ressemblance avec la planète rouge. L’Isae-Supaéro (Institut supérieur de l’aéronautique et de l’espace) a envoyé certains de ses apprentis à la Mars Desert Research Station.

Sept étudiants toulousains, en astronomie et ingénierie, ont décidé de vivre pendant trois semaines loin de tout. Ayant pour seul objectif de simuler la vie sur Mars. Ils veulent se rapprocher au plus près des conditions de vie de la planète rouge. L’air sec ainsi que la pression basse font de ce désert, l’endroit le plus proche de Mars, sur Terre. “Il s’agit de la simulation martienne la plus réaliste par rapport au paysage”. affirme une jeune astronaute au journaliste de TF1.

Bien que l’expérience semble exceptionnelle, ce groupe d’étudiants français n’accomplit pas une mission inédite. La base de l’Utah a en effet déjà reçu 189 équipages depuis 2001. Tous ayant pour objectif de faire avancer les études concernant la vie sur Mars.

Des conditions de vie similaires à celles de la planète Mars

Pour vivre sur la planète Mars, il s’avère nécessaire de rompre avec sa routine. Certaines tâches et obligations paraissent plus difficiles que d’autres. Les étudiants racontent par exemple à quel point ils ont du mal à se séparer de leurs appareils mobiles. Cuisiner devient aussi le parcours du combattant. “Le plus difficile ? Le fait de mettre trois heures pour cuisiner parce qu’il faut réhydrater les aliments.” déclare Jérémy Rabineau, l’ancien responsable santé et sécurité sur la mission de l’année dernière, à France Tv Info.

Les journées des apprentis commencent à 7 heures du matin, par une séance de sport collectif. Ils peuvent par la suite sortir de leur station. Mais jamais sans leurs scaphandres et combinaisons. Afin d’être au plus près de la vie martienne. Ces astronautes débutants étudient entre autre les paramètres atmosphériques et mesurent le champs électrique. Mais “ce qui compte c’est plus le travail de groupe dans l’optique d’une mission sur Mars que les détails techniques de la simulation” indique Shannon Rupert, directrice de la Mars Desert Research Station à TF1.

En plus de son objectif scientifique, cette mission encourage les jeunes à poursuivre leurs rêves… au-delà de la Terre.

Raïnat.A – Etudiante ISFJ