fbpx
Campus
Partager sur

Campus: les étudiants asiatiques viennent moins étudier en France !

Campus: les étudiants asiatiques viennent moins étudier en France !

Chaque année en France, les campus comptent de moins en moins d’étudiants asiatiques. Pour quelle raison ? Découvrez le dans cet article.

C’est une grande inquiétude qui s’emparait de M’Hamed Drissi il y a quelques jours. Ce dernier, en charge des relations internationales à la Conférence des grandes écoles (CGE). Les campus français seraient de moins en moins foulés par les étudiants asiatiques.

Pour quelle raison ? M’Hamed Drissi a tenté d’en donner chez Les Echos. Celui-ci, dans un premier temps, se disait ravi de l’attraction du côté des étudiants venus d’Afrique. En effet, il fait savoir: « Pour l’Afrique subsaharienne, l’augmentation est en hausse de plus de 30 % par rapport à l’an dernier ».

En revanche, lorsqu’on jette un oeil sur les élèves venus d’Asie, les chiffres sont beaucoup moins bons. À ce sujet, il faisait en effet savoir: « La première dizaine d’écoles classées, très actives dans le monde, pourrait être très touchée par une baisse ».

Mais une bonne nouvelle faisait sa venue. Le fait que l’Inde faisait revenir ses poulains sur les campus français.  « nous avons connu une chute du nombre d’étudiants l’an dernier. Surtout dans les business schools. Mais on observe une légère hausse cette année. Mais elle n’est pas à la hauteur de ce qu’on voulait ».

La faute aussi aux nombreux refus de visas: « On a eu des refus de visas comme on n’en avait jamais connu dans le passé ». Faisait savoir Jean-Philippe Ammeux, à la tête de l’IéSEG, à Campus France.

Concernant le manque d’étudiants chinois sur les campus en France, cela serait surtout la faute de la Covid-19.

Campus: les étudiants asiatiques viennent moins étudier en France !
Campus: les étudiants asiatiques viennent moins étudier en France !

Les campus français désertés par les étudiants asiatiques

En effet, ces derniers pensent que nous avons et gérons très mal la crise sanitaire. Ce qui n’est pas faux. C’est aussi pour cette raison qu’ils privilégient un autre pays plutôt que la France.

Si certains pensaient que le vaccin allait rendre à nouveau leurs campus attractifs, ils se trompaient. La directrice générale de Skema, Alice Guilhon, le reconnaît d’ailleurs: « on a tous pensé qu’avec le vaccin, la situation allait se régler. Et là, on commence vraiment à s’inquiéter ».

La plupart des directeurs des grandes écoles « remercient » malgré tout la politique de Trump. Celle-ci privant les étudiants venant d’autres pays, dont l’Asie, de venir suivre un cursus aux États-Unis.

De ce fait, la majorité se rabat sur l’Europe. Et cela permet aux établissements français d’en retrouver: « Ce qui nous a fait du bien, c’est la politique de Trump. Qui a drainé des étudiants d’Asie vers l’Europe. » Ajoutait Alice Guilhon,

Celle-ci, concluant en faisant part de ses doutes concernant le nouveau président des USA: « J’attends. J’attends de voir ce que va faire Joe Biden. Les cartes sont en train d’être rebattues».

Reste à savoir si, une fois la crise finie, les étudiants d’Asie vont faire leur retour dans les campus français.