Campus
Partager sur

Campus: La DGSE recrute des stagiaires à partir du Bac+5 !

Partager
Partager sur Facebook

Tu rêves de devenir espion ? La DGSE t’ouvre les portes ! Grâce à l’enquête du journaliste Jean-Marc Manach, MCE revient sur ces offres de stages.

Difficile à croire et pourtant… un document de 145 offres de stage publié par la direction technique de la DGSE, ouvre les portes aux étudiants de bac+5 ! Grâce au data-journaliste Jean-Marc Manach, on vous dévoile le tout !

Le recrutement a déjà commencé !

Tout d’abord, sache que le ministère recrute des étudiants à partir du Bac+5, seulement !
Si tu as la chance d’être recruté, tu disposeras alors de six mois pour un être stagiaire de “développement d’un ver informatique”.

Si le poste manque cruellement d’information, grâce au journaliste Jean-Marc Manach, nous tentons d’en savoir un peu plus !

En effet, on retrouve plus de 145 offres de stages qui proposent d’étudier: « la modélisation de comportements Wi-Fi malveillants», «l’exploitation de vulnérabilités avancées en environnement Windows», mais aussi «la recherche de vulnérabilités dans un navigateur web», ou encore «l’analyse et la rétroconception de malwares».

Jusqu’à ce que M. Manach publie son article sur Slate.fr, cette information n’avait été relayée par aucuns médias. On pouvait en faite retrouver cette annonce sur le site d’information spécialisé dans le renseignement: Intelligence Online.

On parle alors de 600 places à prendre d’ici la fin 2019. Et pour une sélection des meilleurs élèves possible, le journaliste M. Manach nous indique que la DGSE privilégierait les grandes écoles: “ le service de renseignement multiplie les conférences à l’ENA, à Sciences Po et dans les grandes écoles d’ingénieurs”.

Attention, si tu rêves de rejoindre les rangs, on préfère te mettre en garde. Un entretien d’embauche au ministère, ce n’est pas un entretien classique: “Pour être embauché, il faut passer une enquête administrative de moralité” déclare Jean-Marc Manach.

Ce que le recrutement révèle sur les projets gouvernementaux

Pour le journaliste Jean-Marc Manach, ce recrutement révèle de nombreux indices sur les développement interne de la DGSE.

Même si les offres de stages ne sont pas publiques, elles émanent de la création de logiciels espions. Voilà la spécialité de Jean-Marc Manach: étudier ce qui n’apparaît pas directement sur tes sites “normaux”.

Grâce à ses connaissances en data-investigation, M. Manach indique que la DGSE prévoit de créer un «rançongiciel» (de la cyberattaque via WannaCry). Ces fameux “rançongiciels” avait fait, en réalité, plusieurs centaines de milliers de victimes durant mai dernier.

De plus, selon l’expert, Jean-Marc Manach, la DGSE a aussi comme projet, de créer un “Google Earth pour espions” !

Ce genre de logiciel devrait “anticiper le mouvement de personnes à partir d’une solution de recherche de chemin (routing) permettant de savoir quel est l’itinéraire le plus court, rapide entre deux points” révèle-t-il.

En plus de cela, la DGSE veut également développer un «module de super résolution vidéos». Voilà ce qui permettrait d’agrandir les images, le tout, en maintenant une qualité le plus impeccable possible !