fbpx
Campus
Partager sur

Campus: les cinq règles à suivre pour survivre à une colocation étudiante

Campus: les cinq règles à suivre pour survivre à une colocation étudiante

La colocation peut être un des moments les plus inoubliables de votre vie. Mais si vous ne vous investissez pas, attention au cauchemar.

Vivre en colocation a ses bons côtés. Une expérience sur le plan personnel qui peut être inoubliable. Mais comme une relation amoureuse, pour fonctionner la colocation demande des efforts et des concessions. Alors oui, payer moins cher et vivre avec ses amis peut paraître idyllique, mais attention cela peut vite se transformer en cauchemar. MCE vous donne cinq conseils pour réussir votre colocation.

Se mettre d’accord sur les règles dès le début

C’est bon, vous avez l’appartement et le/les personnes avec qui vous vivrez. Maintenant, l’étape essentielle et nécéssaire à la bonne santé de la colocation est de fixer les règles de vie. Que ce soit des amis proches ou des inconnus. Argent, courses, ménage, soirées, visites, intimité… Tout doit y passer, pour qu’il n’y ait aucun malentendu par la suite.

Bien répartir les tâches ménagères

La bête noire. Le ménage n’est un plaisir pour personne. Alors il s’agit de bien s’organiser pour éviter les engueulades. Créez un roulement ou un emploi du temps, mais faîtes quelque chose car cela peut facilement être une source de tensions. Ou bien transformez votre lieu de vie en décharge.

Bien gérer les histoires d’argent

L’argent c’est le nerf de la guerre. En colocation, cela peut être la base de grandes nervosités. Mettez tout à plat en ce qui concerne les dépenses communes. N’essayez pas d’arnaquer vos coloc’, c’est la base pour cohabiter sainement.

Respecter l’intimité des colocataires

Si vous êtes exhibitionniste, il va peut être falloir vous contenir. N’hésitez pas à faire des concessions dans ce domaine. Pensez à se limiter pour que tous les coloc’ ne se sentent pas envahi. Et cela est réciproque, si votre coloc’ fait une soirée, il doit vous en parler. Ou encore si vous êtes en couple, n’hésitez pas à demander les limites, pour ne pas envahir l’espace commun.

La communication, clé de la réussite

La plus important pour la fin: la communication. Ne pas garder les rancoeurs au fond de soi, cela ne fera qu’empirer et la situation pourrait s’envenimer. Soyez honnête et direct, même si vous avez peur de fâcher. La communication pour les points positifs comme négatifs ne peut être que bénéfique. Elle est la base d’une vie en société.