MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Campus
Partager sur

Campus: 1 étudiant sur 10 en médecine est suicidaire

Partage
Partager sur Facebook

Avec une dose de travail intense, les étudiants en médecine font face à de nombreuses formes de souffrances psychologiques. Retour sur cette enquête inquiétante par la MACSF qui dévoile qu'un étudiant sur 10 en médecine est suicidaire !.

La mutuelle d’assurances du corps de santé français (MACSF) a en effet réalisée ce qui est probablement l’enquête étudiante la plus inquiétante de l’année. C’est donc 2 572 étudiants en médecine qui ont été sondés sur divers sujets comme la consommation de soin, la pratique sportive, la santé mentale, le sommeil, la consommation de drogues, l’alcool et le tabac, l’anxiété et l’estime de soi. Et le résultat est alarmant avec 1 étudiant sur 10 en médecine qui est suicidaire.

étudiant en médecine: Pourquoi autant de stresse ?

C’est une véritable compétition. En passant la “PACES” les étudiants de première année sont confrontés à un réel tri sélectif : seulement 30% (parfois 20%) d’entre eux réussissent le concours de première année.
En effet, durant leurs études universitaires, les carabins repoussent toujours leurs limites: 87% des étudiants sondés affirment manquer de sommeil.

Il y aura toujours des tensions aux concours mais aussi à l’hôpital, et malheureusement, la pression est permanente. Beaucoup finissent par échouer. De plus, notons que les conditions de travail ne sont pas simples. Si le salaire final est attractif, les stages sont le plus souvent sous-payés. Plus de 62 % des sondés affirment que pendant plusieurs jours consécutifs, ils se sont sentis tristes et vidés d’énergie au cours de l’année scolaire.

La santé des étudiants en danger

Avec autant de facteurs nuisibles pour ces étudiants en médecine, le risque de dépression (suivi d’un suicide) est très élevé. Ils sont donc terrorisés par la crainte de l’échec aux examens, les périodes de révision qui n’en finissent plus et aussi la quantité astronomique de travail.

En effet, 16% d’entre eux affirment avoir des idées suicidaire au cours de l’année scolaire. Et leur “vaccin miracle” contre le stress est peu louable : un mélange de fête, de drogue et d’alcool. Le tout pour oublier ce qui les attend. Les chiffres parlent d’eux mêmes: 1 étudiant sur 4 est fumeur de cigarette et 48 % consomment de l’alcool au moins une fois par semaine.

D’autre part, 1 étudiant sur deux affirme avoir consommer du cannabis. Une question reste en suspend pour l’instant: Mais que fait l’éducation national ?