fbpx
Campus
Partager sur

Brexit: quelles conséquences pour les étudiants français ?

Le Brexit risque sérieusement de mettre des bâtons dans les roues des étudiants. Voici les conséquences pour les Français partis en Erasmus.

C’est un secret de polichinelle. Le Royaume-Uni a voté pour le Brexit. Dorénavant, le pays ne fera plus partie de l’UE. Cette action ne sera pas sans conséquence pour les étudiants français en plein échange au UK. MCE TV vous dit tout.

Le Brexit n’a pas fini d’inquiéter. Si le divorce entre le UK et l’UE est encore difficile à avaler, le sort des étudiants étrangers est quant à lui incertain. Ainsi, de nombreux étudiants vont peut-être devoir dire adieu à leur rêve de faire leurs études chez la reine Elizabeth II.

En effet, les participants au programme d’échange Erasmus+ sont les principaux concernés. Jusqu’à fin 2020, il est encore possible de partir en Erasmus sans inquiétude. En revanche, la transition risque de changer la donne. Voici les conséquences du Brexit sur les étudiants français.

Brexit: le sort des étudiants français en suspens

Pour les étudiants déjà sur place, rien ne change. En effet, le gouvernement a précisé que « toute activité Erasmus+ peut aller jusqu’à son terme », qu’il s’agisse de stages, de séjours d’études ou de services volontaires. Idem pour les élèves inscrits dans des facs britanniques. Que se passera-t-il après ce laps de temps ? Pour l’heure, rien n’est certain. En fait, le Royaume-Uni pourrait choisir de suivre l’exemple de la Turquie ou de la Serbie. En effet, ces derniers ne sont pas membres de l’UE. Pourtant, ils peuvent accueillir des étudiants en tant que membre associé au programme.

Concernant les cours, ceux-ci seront validés en ECTS, avec ou sans Brexit. En effet, même si le Royaume-Uni a quitté l’UE, il reste membre de l’EEES. Quant aux frais de scolarité, le montant sera le même, selon les cursus. Du moins, jusqu’à la fin de la période de transition. Au-delà, ce sera au UK de trancher. Ainsi, il se peut qu’à l’avenir, les Français s’acquittent des mêmes frais que les Britanniques. Autre point important : le statut des stagiaires. En fait, le statut du stagiaire dépend du pays d’accueil. Le Brexit n’a donc pas de conséquence directe.