fbpx
Campus
Partager sur

Bibliothèques universitaires: elles fermeront plus tard et seront ouvertes le week-end

Bibliothèques universitaires: elles fermeront plus tard et seront ouvertes le week-end

Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l’éducation nationale avait annoncé que 21 projets sont retenus dans le cadre du « plan bibliothèques ouvertes ».

Le « Plan bibliothèques ouvertes » et vingt et un projets ont été retenus. Concernant trente-cinq villes universitaires, et quatre-vingts bibliothèques, ce gros projet de la ministre de l’Education Nationale, Najat Vallaud-Belkacem a été mené à terme. La ministre s’était réjouie de l’avancée du projet à l’occasion de son discours d’inauguration de la bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, et entreprend de réaliser un second appel à projets lors de la rentrée scolaire 2016.

Un investissement sur les bibliothèques qui en vaut la peine

Le ministère de l’Education Nationale, sous égide de Najat Vallaud-Belkacem a annoncé qu’il consacrera 12,7 millions d’euros jusqu’en 2019 « aux projets d’amélioration de l’accueil des étudiants en bibliothèque universitaire ». Le ministère investira également 4 millions d’euros « sur les quatre années à venir pour les premiers projets retenus, avec, progressivement, un relais de la prise en charge des coûts par les établissements ». Parmi l’ensemble de ces projets, huit établissements ont prévu d’ouvrir le dimanche. Il y aura donc quinze bibliothèques universitaires (BU) accessibles les dimanches à partir de la rentrée de septembre. Par ailleurs, il y aura vingt et une bibliothèques supplémentaires qui seront réparties sur treize sites universitaires. Ces bibliothèques proposeront des horaires d’ouverture plus étendus : jusqu’à 22 heures en semaine. Le but étant d’élargir ces horaires surtout avant les examens, il y aura donc 73 bibliothèques universitaires qui seront ouvertes en soirée. Enfin, le samedi, sur les quatorze sites universitaires, il y aura vingt-deux bibliothèques qui seront ouvertes jusqu’à 19h, et ce dès la rentrée.

Des conditions d’études plus favorables aux étudiants

La ministre Najat Vallaud-Belkacem a insisté sur l’importance de disposer de telles conditions d’études, en faisant allusion notamment aux jeunes qui vivent dans des petites superficies, mais aussi les étudiants qui ont un emploi en plus de leurs études afin de les financer. « Des étudiants pour lesquels des horaires d’ouverture des BU étendues ne sont pas un luxe » d’après la ministre. Parmi les projets qui sont retenus figurent ceux de Bourgogne, Bordeaux, Sciences Po Lille, Sciences Po Paris, Franche-Comté, les Comue (Communautés d’universités et d’établissements) Bretagne Loire, Paris Sud, Strasbourg, Montpellier, Sorbonne Nouvelle, Cergy-Pontoise, Normandie, Orléans, Paris Descartes, Paris Dauphine, Lyon, Pau Pays de l’Adour, Valenciennes, Haute Alsace, Nouvelle-Calédonie, et Côte d’Azur.