fbpx
Campus
Partager sur

Bac 2019: il retranscrit son cours appris par coeur et… est accusé de tricherie !

Bac 2019: il retranscrit son cours appris par coeur et... est accusé de tricherie !
Partager
Partager sur Facebook

Après avoir retranscrit son cours de Philosophie par coeur, un participant au Bac 2019 a été accusé de tricherie. Son bac lui a été retiré !

Cette année, de nombreux personnes sont accusées d’avoir triché au Bac 2019. En effet, une bande d’élève aurait eu accès aux sujets avant le Jour-J. La police a même arrêté plusieurs d’entre eux afin de les placer en garde à vue le temps de tirer cette affaire au clair. Et un nouveau rebondissement a eu lieu mais cette fois-ci, dans une nouvelle affaire. Un élève est effectivement accusé de tricherie après avoir retranscrit son cours par coeur.

Il s’agit de Robin Desquiens, âgé de 19 ans et élève en terminale STMG. Le lycée royannais a recopié entièrement son texte tiré d’un doucement d’Eric Delassus, professeur agrégé et docteur en philosophie. Pourtant, le correcteur du Bac 2019 n’a pas retrouvé la trace de ce texte sur Internet d’après Le Parisien. Le journal affirme aussi : « Robin Desquiens peut encore réciter son texte par cœur et sans aucune anicroche plus de huit semaines après l’épreuve de philosophie ».

A ce jour, aucune preuve n’incrimine cependant l’élève qui a passé le Bac 2019. Placé au deuxième rang dans la salle d’examen, les surveillants n’ont jamais soupçonné Robin Desquiens. Malgré tout, l’académie de Poitiers a suspendu son attribution du bac. L’élève doit aussi passer devant une commission disciplinaire le 28 août.

Le candidat au Bac 2019 affirme avoir appris son cours par coeur

Dans une interview accordée au Parisien, le candidat au Bac 2019 a confié : « Je suis usé, fatigué. Il ne se passe pas une minute sans que j’y pense et j’en fais des cauchemars chaque nuit… Je ne connaissais même pas Eric Delassus ! J’ai une énorme mémoire visuelle. J’aurais même pu en apprendre plus ». D’après ses dires, il a seulement appris par coeur le texte remis par son enseignante.

Sa maman affirme aussi que son fils n’aurait aucun intérêt à tricher : « Il possédait 30 points d’avance au baccalauréat. Et l’épreuve de philosophie a un coefficient 2 ! Nous vivons une injustice totale, pris dans les rouages et l’inertie de l’administration. Personne ne nous écoute. Robin est présumé coupable, c’est d’une violence inouïe ». A ce jour, le candidat au Bac 2019 a perdu sa place à l’Institut de formation en soins infirmiers de Talence, en Gironde. Mais pas seulement. Il ne pourra pas intégrer l’école des sous-officiers de l’armée de Terre.