fbpx
Campus
Partager sur

Bac 2018: Tout savoir sur les réformes du prochain “Bac à la carte”

Bac 2018: Tout savoir sur les réformes du prochain “Bac à la carte”

Notre président l’avait promis : cette année, votre lycée va bientôt se faire la peau neuve ! Au programme, un changement total d’organisation pour le bac…

Nous revenons sur les réformes du prochain « Bac à la carte ». Et oui ! Notre gouvernement veut « muscler »le bac ! D’abord en le limitant à quatre épreuves finales mais aussi en supprimant des filières L, ES et S !

« Au menu, je prendrai Histoire-Géographie comme plat principale avec supplément Anglais, SVP ! »

Oubliez donc les trimestres, votre année fonctionnera (comme dans les études supérieurs) : en semestre ! Le gouvernement veut mettre également fin aux filières S, ES, L et les voies « technologiques et générales ». On nous promet un baccalauréat « à la carte ».

Si notre ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, parle « d’une personnalisation des parcours » les syndicats des associations disciplinaires s’inquiètent déjà.

Vous êtes en seconde générale, pas de changement. En première, vous avez 27 heures de cours par semaine : soit 15 heures de « tronc commun » et 12 heures de spécialités. En terminal, c’est l’inverse : 15 heures de spécialités et 12 heures de « tronc commun ».
Vous devez donc choisir vos deux disciplines « majeurs » et trois « mineurs ».

Pour bac, c’est 4 épreuves nationales qui attend l’ensemble des lycéens : mathématiques, lettres, l’histoire-géographie, l’éducation physique et sportive (EPS) et la LV1.

Qui s’occupe de cette réforme ?

C’est bien l’ex-directeur de Sciences Po Lille Pierre Mathiot qui a été nommé afin de réformer le bac.
M. Mathiot le confirme déjà: les lycéens suivront les enseignements de tronc commun et les enseignements de spécialisation, avec deux disciplines «majeures» à choisir dans un menu de neuf ou dix combinaisons possibles.
Vient s’ajouter à cela, les enseignements facultatifs, tel que les langues anciennes, le cinéma ou bien le théâtre.

De plus, M. Mathiot l’annonce, le bac va devenir «resserré» avec au total, six épreuves nationales : deux épreuves de français en première (l’écrit et l’oral) puis quatre épreuves en terminale.

Une autre nouveauté attend les lycéens: ils vont passer le bac en deux temps, d’ailleurs au printemps, il sera suffisamment tôt pour que les résultats soient intégrés dans la plateforme d’admission Parcoursup.