fbpx
Campus
Partager sur

Bac 2018: Le palmarès des filières les plus attractives dans les études supérieures !

Bac 2018: Le palmarès des filières les plus attractives dans les études supérieures !
Partager
Partager sur Facebook

Pour choisir en toute sérénité ta formation après le bac, et en connaisse de cause, voici notre palmarès. Tu trouveras les formations les plus demandées mais aussi celles qui manquent d’étudiants

Nous te révélons le palmarès des filières les plus attractives après le bac. En effet, c’est toujours assez difficile de choisir l’université ou l’école que tu veux.

1- Les lycéens privilégient l’université

En effet, la majorité des lycéens rentre comme voeux une filière à l’université, soit 40% des lycéens au total ! De plus, les filières comme lettres, langues, arts, ou sciences-humaines et sociales sont aussi les plus demandés.

Nous comptons bel et bien 14% des lycéens dans ces filières parmi les demandeurs en université après le bac !

2- Les sections de techniciens supérieurs en légère hausse (BTS)

D’autre part, les études en sections de techniciens supérieur (STS) revient à passer en 2 ans un BTS (un examen national) dans un domaine particulier, et bien sûre, de ton choix.

Et les effectifs de cette section sont en légère hausse. Cela s’explique aussi par ces établissement privés qui concentrent en réalité plus d’un tiers des effectifs. Nous comptons au total 30 % des lycéens ayant fait ce choix après le bac.

3- Les instituts Universitaire de Technologie toujours attractifs (IUT)

Un IUT correspond à un enseignement supérieur rattaché à une université, cela rassemble 13% des lycéens après leurs bac.

Des études dans un IUT peut te pousser à préparer 2 types de diplômes: un DUT (Diplôme Universitaire de Technologie), soit une formation en 2 ans (niveau L2 du système européen LMD). Ainsi qu’une LP (Licence Professionnelle), une formation en 3 ans (niveau L3 du système européen LMD).

4- Les classes préparatoires toujours prisés, mais une sélection s’impose

Les “CPGE” rassemble plus de 10 % des lycéens sortant du bac. Ce chiffre assez faible d’apparence s’explique parce que les bacheliers ayant une mention très bien ont plus souvent tendance à aller en CPGE qu’un bachelier n’ayant obtenue aucune mention !

Comme classes préparatoires, on retrouve: la CPGE scientifique (+ 13 points de probabilité) et aussi la CPGE économique (+ 9 points) ou en CPGE littéraire (+ 7 points).

Mais ici, l’offre de formation locale manque à l’appel à travers la France. Car pour Paris, 17 % des lycées demandent une CPGE, donc plus du double de la moyenne nationale !

De plus, lorsque l’on parle de Paris, beaucoup choisissent ce parcours (54 % contre 30 % en moyenne). Sociologiquement, cela coïncide bien car on retrouve des familles tout de même plus favorisés que la moyenne !

5- Des écoles d’ingénieurs peu demandées

L’analyse des premiers voeux indique que seul 4% des lycéens demandent d’entrer dans une école d’ingénieur. Si en France, il existe plus de 200 écoles d’ingénieur, les écoles d’ingénieurs manquent cruellement d’étudiant à l’appel ! Certaines écoles sont pourtant accessible en post-bac.