MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Campus
Partager sur

Bac 2018: La nouvelle calculatrice sème déjà le chaos pour l’épreuve de mathématiques !

Bac 2018: La nouvelle calculatrice sème déjà le chaos pour l’épreuve de mathématiques !
Partage
Partager sur Facebook

Pour le bac 2018, les lycéens de cette année sont les premiers à tester la nouvelle calculatrice contre la triche ! Pourtant, elle est bien loin de faire l’unanimité. Alors, tout le monde s’inquiète de son efficacité durant le bac.

Bientôt le bac 2018 et déjà des nouvelles inquiétudes en perspective. Si l’épreuve de mathématiques demeure sûrement la plus dur à surveiller, alors la nouvelle méthode “anti-triche” créer un chaos général au lycée.

Comment fonctionne cette nouvelle calculatrice ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’un “mode examen” est directement intégré à la machine. Ainsi, tous les candidats vont devoir l’activer avant le début de l’épreuve.

Une fois l’activation terminée, une diode va pouvoir clignoter jusqu’à la fin de l’épreuve. Avec ce mode, tous le contenu rentré (formules, cours…) par les candidats avant l’épreuve s’effacera.

De plus, même après l’examen, la suppression du contenu subsistera. Pour désactiver ce mode, il faudrait relier la calculatrice à une autre calculatrice ou bien à un ordinateur grâce à une prise USB.

En conclusion durant le bac 2018, impossible de désactiver sa calculatrice en mode examen…

Pourquoi cette nouvelle calculatrice sème déjà le “chaos” ?

En effet, qui dit nouvelle calculatrice, dit nouvel achat, coûteu… Ces nouvelles calculatrices coûtent (pour les moins chères) 45€. Aussi, le prix peut valoir jusqu’au double voir le triple pour des modèles “plus performantes” !

Ce prix conséquent a évidemment de quoi inquiéter les enseignants. Par exemple, pour cette enseignante dans un lycée au Nord-Pas-de-Calais, l’inquiétude devient de plus en plus importante: “La plupart viennent de familles très défavorisées, et il nous est impossible d’obliger ces parents sans le sou à dépenser cinquante euros pour une calculatrice. Le proviseur est en train de chercher du budget afin de pouvoir les équiper pour le jour J.” explique-t-elle.

Pour Anne-Marie, ce nouveau mode d’examen envoit tout droit les candidats à la catstrophe pour ce bac 2018: “Les lycées ne sont absolument pas préparés à cette nouvelle forme de surveillance, les problèmes de batterie ou de tricherie vont se multiplier, je pressens même des demandes d’annulation d’épreuves de la part de candidats qui n’auraient pas pu utiliser leur machine à cause d’un dysfonctionnement quelconque…” commente-t-elle.

Affaire à suivre de très près donc, pour ce bac 2018...