fbpx
Campus
Partager sur

Bac 2018: Les années lycée d’Emmanuel Macron et son bac

Pour le Bac 2018, nous tentons de décrypter les années lycée d’Emmanuel Macron. Qui était-il? Qu’avait-il de si spécial pour être président ? Quelles ont été ses notes ?

Peut-être parmis tous nos candidats au Bac 2018 se trouve notre futur président ! En attendant, le jour j, nous revenons sur le parcours atypique d’Emmanuel Macron.

Ses prestigieuses années lycées

Voilà donc l’homme qui dérange et fascine. Depuis très jeune, Emmanuel Macron a toujours été un élève brillant. Son domaine de prédilection ? Les matières littéraires. De plus, c’est sa futur femme (jadis professeur de français), Brigitte, qui jouera un rôle important.
Tout commence lorsqu’il quitte Amiens.“A seize ans j’ai quitté ma province pour Paris.” écrit Macron dans son livre Revolution.
Voilà tout d’abord l’histoire d’un jeune adolescent qui découvre Paris pendant sa scolarité au lycée Henri IV. D’autre part, durant sa scolarité, notre président Macron passe son baccalauréat scientifique et décroche le bac avec mention très bien.
En se souvenant de Paris, Macron écrit d’une plume poétique “ j’empruntais les chemins des personnages de Flaubert, Hugo. J’étais porté par l’ambition dévorante des jeunes loups de Balzac”. Pas sûre que nos bacheliers parisiens se comparent à de tels auteurs ! Après tout, pour le personnage… Pourquoi pas y croire ?

Des notes parfaites mais aux oubliettes !

En effet, Macron se souvient de ses brillantes notes en français “18 à l’écrit et 19 à l’oral”. Le reste ? Aucun souvenir. Tant pis, nous savons qu’il a été un brillant. En conclusion, c’est son carton plein au bac de Français qui lui a permit de rentrer en classe préparatoire hypokhâgne BL en « lettres et sciences sociales ».
Certaines mauvaises langues diront sans doute qu’Emmanuel Macron ne se souvient que de la matière où il a eu la meilleure note… Dans tout les cas, il a décroché haut la main son bac avec mention très bien. Peu importe ses autres notes !

L’année 95, année de la réforme du Bac

Emmanuel Macron a donc eu le choix entre un texte de Nicolas Malebranche et deux dissertations.
Les sujets étant : « L’avenir doit-il être objet de crainte » et « L’opinion peut-elle être le guide du pouvoir politique ? » On a peut être envie de penser qu’Emmanuel Macron a choisi le dernier sujet… Il faut aussi noter que le Bac avait été profondément modifié en 1995. C’est la première fois que les filières S, ES, L, STT, STL et STI faisaient leur apparition. Des filières qui existent toujours pour le Bac 2018, mais plus pour longtemps avec une nouvelle réforme prochainement.