fbpx
Campus
Partager sur

Bac 2017: découvrez le quotidien des lycéens handicapés qui préparent l’examen !

Partager
Partager sur Facebook

A quelques semaines du Bac 2017, MCE a décidé de vous faire découvrir le parcours des lycéens handicapés qui préparent l'examen !

Passer le Bac 2017 est une expérience très intense. C’est une étape décisive dans la vie d’un jeune adolescent. Alors comment font les lycéens qui doivent gérer épreuves, révisions et handicap au Bac 2017 ?

Si Artie Abrams, le plus célèbre lycéen en fauteuil roulant de Glee mène avec succès ses années lycées, enchaînant cours d’algèbre et chorégraphie complexe sur scène, le quotidien des bacheliers handicapés est bien différent. Le nombre de lycéens handicapés ne cesse d’augmenter. En 2011, ils étaient 210 400 élèves soit une augmentation de 35 700 élèves en trois ans, d’après l’éducation nationale.

Bac 2017: Passer le bac avec un handicap, un parcours semé d’embuches !

Les lycéens handicapés font face à des obstacles quotidiens. Alexandra Baudry, 19 ans et interviewée par Ouest France ne peut pas toujours prendre le bus pour aller au lycée. Une action pourtant basique dans le quotidien d’un lycéen. « En juin 2012, le jour du bac de français, j’ai dû aller en fauteuil jusqu’au lycée pour passer les épreuves, soit 3,5 km » témoigne Alexandra.

Le passage du Bac 2017 pour ces lycéens exige une organisation pas toujours bien maîtrisée par les centres d’examen. Toilettes accessibles, infirmerie proche des salles d’examens, rampes pour fauteuils, prises électriques pour les ordinateurs, orthophonistes, traducteurs de langue des signes pour professeurs spécialisés pour les sourds… Certains lycéens passeront même leurs épreuves de leur lit d’hôpital ou à domicile impliquant la présence de surveillant agrée pour l’occasion. En effet, tous les candidats doivent passer le même jour à la même heure, la même épreuve dans toute la France métropolitaine.

Bac 2017: Des journées d’épreuves trop chargées

Morgane, lycéenne à Montpellier est atteinte d’une déficience visuelle sévère. Elle bénéficie d’un tiers temps comme tous les élèves handicapés. Mais le site handicap.fr précise que ce « privilège » est devenu pour la jeune fille un véritable obstacle. Les tiers temps se chevauchent avec les horaires des épreuves suivantes.

Par exemple, pour sa composition de Français, Morgane aura l’épreuve de 8 h à 13 h 40. Contrairement à ses camarades qui devront poser les stylos à 12 h. Or, à 14 h, les autres bacheliers commenceront à plancher sur les langues vivantes. Une pause déjeuner bien maigre et une journée d’épreuve alourdie pour ces élèves plus fragiles que les autres. La Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France (FAF) a demandé au Ministère et au Rectorat de revoir le calendrier des épreuves. Car elle considère que « la scolarisation des enfants handicapés n’est pas prise au sérieux dans notre propre pays ».

« Les gens ne se rendent pas compte du parcours insensé que cela représente pour en arriver à passer le bac », s’insurge Emmanuel, 17 ans et informe moteur cérébral qui passait son bac en 2005. Interrogé par Libération, Emanuel précise qu’il était orienté vers un centre d’examen non accessible en fauteuil roulant « On m’a dit qu’il n’y avait que quelques marches à monter…Mon fauteuil pèse 120 kilos ».

Bac 2017: comment se passent les épreuves pour un lycéen aveugle ?

Pour les lycéens aveugles, les sujets sont traduits en braille et ils composent sur ordinateur. Souvent, des élèves de premières recopient le tout sur des copies anonymes et les correcteurs ne savent pas qu’ils annotent la copie d’un bachelier handicapé. Toutefois, certains centres acceptent les copies dactylographiées, depuis la loi du 3 juillet 2003.

Pourtant, malgré les nombreux obstacles, les lycéens handicapés sont déterminés. « On veut avoir le même bac que tout le monde, pas un bac handicapé », souligne Antoine, non voyant, pour Libération.

Suivez nous régulièrement pour retrouver tous nos conseils et aussi toute l’actualité autour du Bac 2017 sur MCE !