fbpx
Campus
Partager sur

Bac 2017: 6 élèves de Terminale sur 10 pensent l’obtenir !

bac-2017-6-eleves-de-terminale-sur-10-pensent-lobtenir-grande

A 15 jours du début des épreuves, digiSchool a réalisé un sondage auprès de 5000 élèves pour comprendre comment ils appréhendent le Bac 2017

A l’occasion du Bac 2017, Digischool a réalisé un sondage sur la perception des épreuves par les futurs bacheliers de toutes les filières. Le 15 juin 2017 marquera le début des épreuves du Baccalauréat pour les élèves de métropole. Les résultats révèlent l’état d’esprit des Terminales dans la dernière ligne droite des révisions.

Bac 2017: Des élèves relativement confiants

On constate que seuls 60% des Terminales pensent avoir le Bac. Alors que le taux de réussite officiel en 2016 était de 88,5%. Un élève de Terminale sur deux pense décrocher une mention. Mais reste prudent à ce sujet puisque parmi eux 30% pensent obtenir une mention « Assez bien ». 14% une mention « Bien », et seulement 4% une mention « Très bien ».

Les élèves en filière technologique sont visiblement les plus confiants. Ils sont 45% à juger qu’ils auront le bac contre 44% des élèves en filière professionnelle. 43% des ES, 42% des L et aussi 40% des S.

De manière générale 1 Terminale sur 3 envisage d’aller aux rattrapages, une moyenne plus élevée que les chiffres observés ces dernières années, généralement autour de 20%. Parmi ceux qui redoublent, 8 sur 10 sont plus confiants dans leur réussite que l’année précédente, ce qui semblerait signifier que le redoublement a été bénéfique.

Bac 2017: Des matières sur lesquelles on mise et d’autres que l’on redoute

L’examen du Baccalauréat concerne de nombreuses filières qui comprennent toutes des matières très différentes les unes des autres. Néanmoins, l’Anglais est la matière abordée la plus sereinement par la plupart des élèves tandis que l’épreuve de Mathématiques est jugée la plus effrayante.

Ces matières propres à chaque filière peuvent rebuter ceux-là mêmes qui les ont choisies. En effet, 42% des Terminales se sont déjà dit qu’ils auraient dû passer un autre bac. Ce constat est particulièrement avéré chez les Terminales S qui sont 45% à avoir douté de leur choix de filière. Les L, en revanche, ne sont que 37% à avoir déjà envisagé se réorienter.

Bac 2017: Une pression parentale plus faible qu’on pourrait l’imaginer

Si 82% des Terminales jugent que le Bac 2017 est un examen crucial pour leur réussite future et une porte d’entrée indispensable aux études supérieures, 67% d’entre eux ne ressentent pas trop de pression de la part de leurs parents. La palme de la zen attitude revient aux élèves de Terminales Pro qui déclarent pour trois quarts d’entre eux ne ressentir aucune pression.

A l’approche du Bac, les parents semblent naturellement mettre davantage de pression lorsque leur enfant est un garçon. En effet, 38% des filles déclarent ne ressentir aucune pression parentale, contre 27% des garçons.

Etude digiSchool réalisée entre le lundi 5 juin et le mercredi 7 juin 2017, sur un échantillon de plus de 5000 élèves en classe de Terminale.