fbpx
Bac 2016
Partager sur

Bac 2016: les surveillants appelés à faire grève lors des épreuves

Bac 2016: les surveillants appelés à faire grève lors des épreuves

Alors que le bac commence ce mercredi, le Syndicat national des lycées et collèges appelle les surveillants à faire grève pendant les épreuves.

Une grève menace le Bac. Le Syndicat national des lycées et collèges (SNALC) a appelé les examinateurs à ne pas se présenter à l’épreuve de philosophie, la première épreuve qui se tiendra ce mercredi. L’organisation classée à droite demande aux enseignants de se mettre en grève « les jours où ils seront convoqués pour la surveillance des épreuves du bac et du Brevet des collèges, soit du 15 juin au 5 juillet ». Le SNALC leur demande également « de ne pas prévenir les supérieurs hiérarchiques à l’avance » afin de « désorganiser au maximum le déroulement des épreuves ».

Une grève contre la réforme du collège

Par cet appel à la grève en plein bac, le syndicat espère faire pression sur le ministère de l’Éducation nationale. L’objectif : éviter la mise en place de la réforme des collèges prévue pour la rentrée prochaine. Dans son communiqué relayé par 20 Minutes, SNALC voit par là « l’occasion pour tous les professeurs de manifester avec force leur légitime mécontentement face à la catastrophique réforme du collège, mais aussi face à l’absence d’une véritable revalorisation salariale, notamment pour les agrégés totalement exclus des prochaines négociations qui vont démarrer en juin » Sur Twitter, le Syndicat national des lycées et collèges voient cet appel à la grève comme étant « la seule modalité d’action permettant d’obtenir l’abrogation » de la réforme des collèges.

Les copies du bac seront bien corrigées

En ce qui concerne la correction des copies du bac, le syndicat se veut rassurant. Quoi qu’il se passe, les sujets seront corrigés par les examinateurs. « Les copies du bac seront en effet malgré tout corrigées par les professeurs à leur domicile et celles du DNB (diplôme national du brevet) par les IPR (inspecteurs d’académies) », explique le syndicat dans son communiqué. Si l’organisation des épreuves risquent d’être quelque peu troublées, les lycéens et collégiens peuvent se rassurer ils ne passeront pas le bac pour rien.