fbpx
Bac 2016
Partager sur

Bac 2016: 10 films à regarder pour réviser l’Histoire !

Bac 2016: 10 films à regarder pour réviser l’Histoire !

Un peu d'originalité dans vos révisions du Bac 2016 ne peut pas vous faire de mal, découvrez notre top 10 des films à voir pour réviser l'Histoire !

Le bac s’obtient certes en révisant mais aussi en mobilisant ses connaissances personnelles. Et placer des références culturelles dans ses copies quand ça tombe juste peut être vraiment payant, alors découvrez avec MCE-tv la Must-Watch List pour votre épreuve d’Histoire du Bac 2016.

Bac 2016: 10 films à regarder pour réviser l’Histoire !

Cela va sans dire que vous cultiver ne vous dispense absolument pas de bachoter en bonne et due forme. Après, il y a un temps pour les fiches et un autre pour le gai savoir, dirons-nous : plus vous resterez scolaire et aride et la moins croustillante sera votre copie.

Alors autant apprendre à la doper en vous matant quelques petites références absolument nécessaires avant d’entamer le volet historique de votre session du bac. Suivez le guide.

#1 : Le dictateur (Charles Chaplin, 1940)

On commence en petites foulées avec ce classique de Charlot qui expose les attitudes grotesques des principaux leaders fascistes à l’origine de la Seconde Guerre Mondiale, pendant que se déroulent dans l’Europe entière, en centre-ville et en pleine journée, d’odieux pogroms… Obligatoire, ne serait-ce que pour sa culture G.

#2 : La liste de Schindler (Steven Spielberg, 1993)

Restons dans la sombre époque de l’Allemagne hitlérienne, avec l’histoire d’un industriel encarté au NSDAP employant illégalement des juifs pour leur éviter la déportation. Un très beau film servi par le tôlier Liam Neeson, qui met en lumière la difficulté d’échapper à l’omnipotence de l’Etat totalitaire.

#3 : Requiem pour un massacre (Elem Klimov, 1985)

Pour ceux qui veulent pousser plus loin leurs connaissances des Einsatzgruppen (les escouades nazies responsables de la Shoah par balles) et des expéditions punitives de la Waffen-SS particulièrement sanglantes pour la résistance biélorusse, qui a connu plusieurs Oradour-sur-Glane.

#4 : Le Tombeau des lucioles (Isao Takahata, 1988)

Refermons le chapitre 39-45 avec ce sublime dessin animé qui a pour background le largage des deux bombes de Nagasaki et Hiroshima les 6 et 9 Août 1945. On découvre à travers les yeux des protagonistes, des enfants, les conséquences tragiques de la dernière guerre industrielle ayant conduit au seul usage du feu nucléaire de l’Histoire, et des radiations sur la population civile.

#5 : Docteur Folamour (Stanley Kubrick, 1964)

Avec cette pépite en noir et blanc, entrez dans le vif du sujet de la Guerre Froide et de ses enjeux géopolitiques. Le film montre comment le dialogue de sourds et l’absence de maîtrise éthique d’une formidable puissance de frappe a fait passer le monde à côté de crises majeures comme celle des missiles de Cuba, en 1962. Parfaite illustration de la phrase d’Albert Einstein, un des pères du Projet Manhattan : Il est hélas devenu évident aujourd’hui que notre technologie a dépassé notre humanité.

#6 : Apocalypse Now (Francis Ford Coppola, 1979)

Immersion en pleine Guerre du Viêt Nam et de la sainte terreur qui s’empare des conscrits yankees, une fois embourbés dans une jungle pleine de Viet Cong, de sangsues et de fauves. Mais, à l’instar de Platoon d’O. Stone, et si le pire ennemi des Etats-Unis dans la péninsule indochinoise à ce moment-là portait l’uniforme de l’US Army ?

#7 : Good Bye, Lenin ! (Wolfgang Becker, 2003)

Poursuivons la séquence Guerre Froide avec cette comédie mettant en scène un fils devant préserver sa mère, cardiaque et pro-RDA, du choc idéologique en apprenant la chute du mur de Berlin ! Lui recréant un environnement communiste par un art aigu du détail, ce film est une plongée dans l’ostalgie permettant d’en apprendre de belles sur la vie de tous les jours sous ce régime pro-soviétique.

#8 : La vie des autres (F. Henckel von Donnersmarck, 2006)

Rares sont les films historiques à avoir osé aborder l’histoire des dictatures du glacis communiste sous l’angle du renseignement et de l’espionnage. Pari réussi avec cette fiction donnant à voir la surveillance par un agent de la Stasi d’un couple d’artistes membres de l’Intelligentsia mais suspectés d’être des sociaux-traîtres.

#9 : Valse avec Bachir (Ari Folman, 2008)

Passons au contexte des guerres israëlo-palestiniennes avec un autre film d’animation exceptionnel, qui dénonce avec une grande poésie les massacres de Sabra et Chatila commis entre les 16 et 18 septembre 1982 par les phalangistes chrétiens, pendant la Guerre du Liban. A la recherche de la mémoire historique, tout en sensibilité.

#10 : Le fils de l’autre (Lorraine Levy, 2012)

Terminons avec un film français récent mettant lui aussi en évidence les complexités d’entente au Moyen-Orient entre communautés juive et arabe. Surtout quand il est question d’une inversion d’enfant au berceau… On suit ainsi deux familles forcées de se remettre complètement en question, avec à la clé une solide distribution à l’image d’Emmanuel Devos ou encore de Jules Sitruk.

Retrouvez tous nos articles sur le Bac 2016 et tous les outils pour vous aider à réviser et à l’obtenir dans notre grand dossier BAC 2016, bon courage à tous.