fbpx
Campus
Partager sur

Bac 2015: Objectif Prépas donne 5 conseils pour le réussir !

Bac 2015 Objectif Prépas donne 5 conseils pour le réussir !

Afin de réussir son bac 2015, Objectif Prépas a décidé d'aider les lycéens en leur livrant 5 conseils pour une préparation optimale

REVISIONS BACCALAUREAT : 5 CLES POUR UNE PREPARATION OPTIMALE

Paris – Mai 2015. A quelques semaines des premières épreuves du baccalauréat général, c’est le moment, certes de réviser, mais aussi de revoir sa méthodologie. Les bonnes habitudes prises lors de cette phase de révision pourront prévenir quelques erreurs. Voici 5 clés pour une préparation efficace à l’examen du baccalauréat.

1. Connaissance du cours

Ce premier point pourrait paraître une évidence, mais il est nécessaire de répéter que la connaissance du cours noté en classe, permet d’éviter le hors-sujet.. Mais il faudra, pour se démarquer des autres candidats, dépasser le seul cadre posé par l’enseignement du professeur, au travers du cours. Dit autrement, le cours appris doit être une orientation ou invitation, à aller plus loin. Ce dernier, devra avoir été copié avec rigueur. Les révisions seront rendues plus simples, puisque toutes les informations clés y figurent. Si la prise de notes avait été négligée durant l’année, recourir à des fiches. Il sera cependant nécessaire d’effectuer un travail de recherche personnelle, pour retrouver les notions utiles. Attention, une fiche doit être synthétique, structurée et ne contenir aucune erreur. Notez bien : cette année figurera au baccalauréat un exercice ouvert ou « exercice à prise d’initiative ». Devant ce type d’épreuve, l’apprentissage du cours est primordial.

2. Organiser son temps de travail

Le temps est une denrée rare en période de révision. Il faut faire preuve de rigueur et de souplesse dans l’organisation de ses journées. Chaque semaine devra être planifiée à l’avance, de préférence à l’heure près. En d’autres termes, les travaux et moments de loisirs devront être intégrés à un agenda strict (exercices, apprentissage des fiches, temps de repos…). Réviser autant qu’il faut, mais s’accorder des pauses toutes les deux ou trois heures. Le temps de sommeil est, lui aussi, très important. Le planning suivant peut être appliqué : 8 h 30 – 12 h et 13 h – 20 h. Mais, attention, il ne s’agit pas non plus de changer du tout au tout. Si le rythme jusque-là adopté n’a pas eu d’influence négative sur les résultats de l’élève, inutile de tout bouleverser. Un changement trop brutal pourrait avoir des conséquences néfastes.

3. Faire et refaire

C’est le moment ou jamais de s’exercer, voire de se tromper. Ne pas négliger les exercices jugés faciles. Ces derniers contiennent souvent les clés pour appréhender des sujets plus difficiles. Mieux, investir dans des annales. Là aussi, il y a quelques règles à suivre. Ces manuels de cours et d’exercices devront être abordés avec :
Méthode : essayer d’appliquer les méthodes vues en classe et effectuer un rappel de cours sur les notions abordées dans l’annale

Acharnement : essayez toutes les pistes qui vous viennent à l’esprit, lorsque vous ne parvenez pas à résoudre un exercice. Faire et refaire.

Soin : il n’y a rien de plus efficace que de faire les exercices au propre, dans les conditions de l’épreuve.
Un chronomètre : se mettre dans les conditions de l’examen par tranche d’une heure ou deux.
Un corrigé : qui a-t-il de plus frustrant que de « sécher » sur une question et ne pas pouvoir regarder et analyser la correction ? C’est le moment de consulter les corrigés et de comprendre vos erreurs.

4. Le lieu et le matériel adaptés

Le lieu de travail doit être aménagé, pour le confort de l’élève. Cet espace devra, autant que possible, disposer d’un bon éclairage, et être à l’abri de toute forme de distraction (ordinateur, téléphone portable, musique, etc.). Un bon ouvrier est d’abord, un ouvrier qui a du bon matériel. Il en va de même pour le candidat au baccalauréat. Il convient d’investir dans des stylos, crayons, feutres, etc. L’élève évitera ainsi, le jour de l’examen, de demander à son voisin de lui prêter sa règle ou sa gomme, par exemple.

5. Le travail en groupe

Le travail à plusieurs ou le suivi d’un stage intensif de préparation en mini-groupes peut s’avérer d’une grande utilité. Les révisions à plusieurs permettent souvent de gagner en assurance, d’aller au-delà du cours, ou encore de soulever des questions que l’élève n’aura plus à se poser le jour de l’épreuve.

A propos d’ Objectif Prépas

Objectif Prépas est un organisme spécialisé dans les stages intensifs pour lycéens et élèves de classes préparatoires aux grandes écoles. Objectif Prépas marque sa différence en privilégiant les stages en mini-groupes, 4 à 8 élèves maximum, et par des cours dispensés uniquement par des professeurs agrégés, normaliens ou colleurs. Pour en savoir plus : www.cours-prepas.fr

Communiqué

Photo DR