fbpx
Dossier MCE
Partager sur

Bac 2015: corrigés vidéo Histoire Géographie Bac S « Le Sahara: ressources, conflits »

Quelques minutes après la fin de l'épreuve Histoire Géographie au Bac 2015, découvrez les corrigés vidéo Histoire Géographie Bac S « Le Sahara: ressources, conflits »

L’épreuve Histoire Géographie au Bac S a fini il y a quelques heures et MCE vous propose déjà les corrigés vidéo Histoire Géographie Bac S « Le Sahara: ressources, conflits » ! Cette correction vous est proposée par IPECOM, Institut de préparation aux Écoles de Commerce, Enseignement Secondaire et Supérieur Privé, Classes à effectifs réduits.

Bac 2015: corrigés vidéo Histoire Géographie Bac S « Le Sahara: ressources, conflits »

Ce sujet s’insère dans le thème III du programme intitulé : « Dynamiques géographiques des grandes aires continentales », où tour à tour sont traités les Amériques, l’Afrique et enfin l’Asie du Sud et de l’Est. Le sujet ne porte que sur la première partie concernant l’Afrique, normalement étudié en classe à partir d’une étude de cas.

Le Sahara est le plus grand désert du monde (9 millions de km2). Il est un espace peu habité (7 millions d’habitants) que se partage une dizaine d’Etats sur des frontières extrêmement perméables. Très riche en ressources stratégiques (pétrole, gaz, uranium), il est de nos jours un espace très convoité où de multiples sources de tensions engendrent de multiples types de conflits.

Pourquoi le Sahara est-il l’objet de convoitises et de tensions grandissantes ?

I. UN DÉSERT HABITÉ AU CŒUR D’ENJEUX INTERNATIONAUX

A. UNE COUPURE MAJEURE

Les colonisateurs européens ont longtemps considéré le Sahara comme une coupure majeure totalement désertique entre l’Afrique « blanche » (arabo-berbère) et l’Afrique « noire ». En réalité, l’espace saharien est aujourd’hui peuplé par près de 7 millions de personnes, certes établies sur un immense espace (16 fois la France).

B. LA MENACE ISLAMISTE

Depuis deux décennies, cette région se retrouve placée au cœur des enjeux géopolitiques de notre planète, en raison de l’instabilité due aux révoltes armées touareg, au développement de mouvements islamistes (tel AQMI : Al Qaeda au Maghreb islamique) qui multiplient les prises d’otage et les actes de banditisme et aux flux migratoires clandestins.

C. DE FORMIDABLES RESSOURCES ÉNERGÉTIQUES

Aussi, le développement et le renforcement des Etats saharo-sahéliens sont devenus depuis peu des priorités pour la communauté internationale. De plus, les questions de sécurité internationale, se doublent dorénavant d’intérêts géostratégiques et géoéconomiques liés à l’exploitation de richesses minières et aux potentialités pour la production d’énergie solaire.

II. DE MULTIPLES ACTEURS ET DE MULTIPLES RIVALITÉS

A. LA CONCURRENCE NOMADES/SÉDENTAIRES

Jusqu’il y a peu, la concurrence pour l’occupation de l’espace saharien opposait essentiellement les éleveurs nomades et les agriculteurs sédentaires. Depuis quelques décennies, les politiques d’urbanisation et d’industrialisation menées par les Etats postcoloniaux, visant à rééquilibrer leurs territoires (peuplés sur le littoral méditerranéen ou au Sahel, quasi désertique au Sahara), ont totalement désorganisé les populations locales qui se sont senties flouées, ce qui a engendré de multiples rébellions, notamment touareg (exemple de l’Azawad au Nord Mali).

B. LES CONVOITISES DES GRANDES PUISSANCES

De plus, les entreprises et les grandes puissances étrangères (Europe, Chine, EU) se disputent de plus en plus âprement les immenses richesses minières de cette région.

C. SCHÉMA DE L’ESPACE SAHARIEN

III. UN ESPACE EN DÉVELOPPEMENT ?

A. L’URBANSIATION

L’espace saharien s’est surtout transformé ces dernières décennies par l’urbanisation qui touche de nos jours près de 80 % de la population. De nombreuses villes se développent à partir d’anciennes oasis, de cités minières ou sont bâties de toute part comme front-pionnier de développement (Algérie, Libye).

B. DES FLUX HUMAINS ET ÉCONOMIQUES CROISSANTS

Elles bénéficient dans leur développement des échanges transsahariens qui tendent à se développer : biens manufacturés et produits alimentaires venant du Nord, sel, arachide, bétail et henné venant du Sud. Autre facteur de développement pour ces villes, les migrations croissantes des populations sub-sahariennes migrant clandestinement vers l’Afrique du Nord ou vers l’Europe, qui s’y établissent pour des durées aléatoires et fournissent ainsi une main d’œuvre servile et bon marché.

L’urbanisation, le développement de l’agriculture irriguée, l’explosion de l’extraction minière, bien que signes de développement, accroissent les conflits d’usage et engendrent parfois de véritables conflits (Niger, Mali, Soudan, Tchad), accentués par l’explosion démographique et par le réchauffement climatique. En fait, la complexité de l’espace saharien, est parfaitement représentative d’un continent africain en plein changement.

NB : Ne pas oublier d’insérer dans le développement un schéma portant sur l’espace saharien.

Cette correction vous a été proposée par IPECOM, Institut de préparation aux Écoles de Commerce, Enseignement Secondaire et Supérieur Privé, Classes à effectifs réduits.

Le Bac 2015 débutera le 17 juin et les premiers résultats sont annoncés pour le 7 juillet au matin, et pour le 10 juillet pour les lycéens au rattrapage. Retrouvez tous nos articles sur le Bac 2015 et tous les outils pour vous aider à réviser et à l’obtenir dans notre grand dossier BAC 2015, bon courage à tous.

Reçois les résultats du Bac 2015 en premier, inscris toi ici ou attends le jour J pour les découvrir gratuitement !

banniere ipecom
banniere ipecom