fbpx
Campus
Partager sur

Application: le nouveau projet éducatif disponible sur l’App Store

Application: le nouveau projet éducatif disponible sur l’App Store
Partager
Partager sur Facebook

Elle avait fait le buzz avec sa première application pour lutter contre l'école buissonnière. Mais Philippine Dolbeau revient avec un autre projet.

Elle avait fait le buzz en 2016. Philippine Dolbeau est une jeune entrepreneuse qui a seulement 16 ans avait lancé sa propre application. L’objectif était de limiter l’école buissonnière. La lycéenne en section littéraire avait développé un système d’appel électronique, grâce notamment à un badge porté par les élèves. Une forme de cahier d’appel électronique qui avait généré un bad buzz pas facile à gérer.

Mais la jeune lycéenne n’avait pas baissé les bras. Invitée sur le plateau de BFM Business, elle explique qu’« on a parlé de bracelet connecté. Ce qui n’était pas du tout le cas. Très rapidement des chefs d’établissement nous ont contactés, des élèves, des professeurs. New School s’est développé et le buzz a été beaucoup plus positif ». Un succès flamboyant qui l’a poussé à continuer son travail.

Un système de bons points transformé en contenus éducatifs

Du coup, Philippine Dolbeau n’a pas hésité à se pencher sur une autre application. « On vient de sortir une nouvelle application mobile qui s’appelle Newschool teachers. Hier on était 15èmes du classement sur les téléchargements d’application de l’App Store éducation », explique la jeune femme. Cette application est destinée aux écoles et aux enseignants. Elle a pour objectif « d’encourager les élèves et de les aider à s’améliorer en se basant sur un système de récompenses », explique le communiqué de presse.

Le principe reprendrait celui des bons points pour les élèves qui avaient de bons comportements en classe. Un principe repris par l’application Mais en proposant des contenus éducatifs digitaux et des images. Pour ces contenus, c’est la maison d’édition Quelle Histoire qui devient le partenaire de New School dans ce projet. « C’est le système des bons points. Quand vous étiez petit vous aviez dix bons points et vous aviez alors une image. Nous on le digitalise et quand vous avez ces dix bons points vous recevez par mail une image ou du contenu éducatif, des vidéos, des accès à des applications pour continuer à apprendre facilement », explique la jeune femme à BFM.

Une application gratuite pour les enseignants et les chefs d’établissements

Actuellement l’application est totalement gratuite pour les enseignants et les chefs d’établissements. En effet, afin de dégager un revenu est augmenter les capacités de sa start-up, Philippine Dolbeau compte avant tout sur les partenariats. « On invite des start-up. Des sociétés à proposer leurs contenus sur nos badges et nous on les diffuse aux enseignants et aux élèves », explique-t-elle.