fbpx
Campus
Partager sur

APB: UNEF, l’UNL et la FCPE s’engagent pour aider les étudiants

APB: UNEF, l'UNL et la FCPE s'engagent pour aider les étudiants

UNEF, l'UNL et la FCPE se sont engagé à relancer SOS Inscriptions pour la seconde année. Le but est d'aider les étudiants à trouver un cursus post-bac avec l'APB sans se retrouver sur le carreaux.

Chaque année, la plateforme Admission Post-Bac (APB) est un enfer pour les lycéens qui rentreront bientôt dans un cursus universitaire ou dans des études supérieures. Si la modification de l’APB permettra une approche plus informative sur les différentes filières ouvertes aux étudiants de France, les syndicats lycéens et étudiants se sont réunis pour aider à la mise en place de ce service. Dans le même cadre que le projet de refonte du site internet de l’APB, l’UNEF, l’UNL et la FCPE relancent SOS Inscription, un guide pour faciliter l’utilisation de l’APB aux futurs utilisateurs de la plate-forme. « Pour accompagner les bacheliers dans leurs démarches, le syndicat étudiant lance une campagne « SOS inscription ». Elle permettra d’informer les bacheliers sur leurs droits, notamment face à la complexité du système APB, et de faire pression sur les rectorats pour qu’ils proposent à tous les jeunes une place dans la filière universitaire de leur choix à la rentrée », expliquait le communiqué de presse du syndicat étudiant UNEF l’an passé.

Informer efficacement sur l’APB

Comme le rappel le syndicat, le taux de demandes d’admissions dans des établissements d’études supérieures est en constante augmentation chaque année. « Et toutes les conditions sont réunies pour que cela continue comme ça : on attend dans les prochaines années une augmentation du nombre de bacheliers, et parallèlement, les universités s’enfoncent dans la pénurie budgétaire et ne sont pas capables d’augmenter le nombre de places en première année de licence », lance William Martinet, le président du syndicat à l’Etudiant. Et cette pénurie budgétaire avait pourtant contraint près de 3 000 néo-bacheliers à chercher désespérément une filière universitaire, parfois contraire à leur premier voeux.

Mieux informer les lycéens

L’UNEF, l’UNL et la FCPE se sont donc réunis pour tirer la sonnette d’alarme afin que le ministère de l’Enseignement Supérieur travaille en collaboration avec les lycées afin d’offrir un meilleur accompagnement aux futurs utilisateurs de l’APB, en les guidants vers les filières souhaitées et leur donner les meilleurs moyens pour atteindre leur but en prenant conscience de leur capacité et de leur potentiel. Selon les groupes à l’origine de SOS Inscription, ce qu’il fait avant tout éviter, c’est le système du tirage au sort effectué par certains établissements qui est à la fois illégal et injuste.