fbpx
Campus
Partager sur

APB: où en est l’orientation des 65 000 candidats sans cursus ?

APB: où en est l'orientation des 65 000 candidats sans cursus ?
Partager
Partager sur Facebook

Où en sont les 65 000 candidats oubliés de la procédure APB ? Pour le moment, le ministère n'a pas donné de chiffres. Mais 200 000 places sont disponibles.

Dans un peu plus d’un mois se tiendra la Rentrée 2017 universitaire. Mais qu’en est-il pour les 65 000 candidats APB oubliés par la plateforme? C’est à dire sans aucune affection. Pour le moment, Europe 1 rappelle que le ministère de l’Enseignement Supérieur n’a pas encore communiqué de chiffres en ce début de mois d’août. Une situation qui place les candidats concernés dans un sentiment d’injustice. « Sur les quinze voeux que j’ai faits, je suis toujours sur liste d’attente. Je me suis même rendu dans la fac de Nanterre. On m’a dit de me retourner vers le rectorat… qui ne répond pas », explique Valentin sur les ondes de la Radio. L’étudiant a pourtant obtenu une mention Bien au Bac 2017 en série ES.

Des places disponibles mais pas dans la ville souhaitée

APB a pourtant lancé la procédure complémentaire qui vise à combler les places restantes avec les candidats sans affectation. Cette procédure explique que 200 000 places sont encore disponibles. il faut cependant s’expatrier dans des villes de moindre importance. C’est le cas de Moulins ou de Montluçon…

Mais cette expatriation soulève aussi un problème chez les candidats APB sans affectation. Comment suivre un projet d’orientation sans avoir le choix de son propre cursus ou même de sa ville ? En effet, les places disponibles ne correspondent pas toujours aux attentes des bacheliers. Pourtant, en obtenant leur Bac, ils ont rempli la seule condition d’accès à l’université. Si les filières sélectives ont les mains liées, il resterait cependant quelques places selon Clothilde Hanoteau, coach d’orientation à L’Etudiant, contacté par Europe 1.

Le ministère va-t-il trouver une solution à APB

Comme le rappelle Le Monde, Frédérique Vidal avait annoncé que des solutions devraient être trouvées dès la Rentrée 2018. Pour cela, la ministre de l’Enseignement Supérieur a convoqué les principaux acteurs de l’université pour trouver des prérequis à l’entrée à l’université. Un moyen de désengorger les bancs des amphithéâtres et déjà présélectionner les étudiants sur APB suite à leur capacité à réussir dans une filière.

La procédure complémentaire est ouverte jusqu’au 25 septembre. Elle permet donc de trouver sa place avant la Rentrée universitaire 2017. Le ministère a aussi appelé les étudiants déjà orientés dans un cursus non disponible sur APB de libérer des places en se désinscrivant de la plateforme. Malheureusement, le nombre de jeunes sans formation continue d’augmenter d’année en année. Cela est notamment dû au baby boom de la fin des années 90.