fbpx
Campus
Partager sur

Année de césure: comment ça fonctionne vraiment ?

Année de césure: comment ça fonctionne vraiment ?

L'année de césure attire beaucoup d'étudiants mais suscite aussi de nombreuses questions. Le fonctionnement de cette pause est simple.

Durant leurs études, beaucoup d’étudiants sont confrontés à un questionnement. Faire une année de césure ou non. Aujourd’hui, MCE TV vous explique le fonctionnement de A à Z !

L’année de césure attire beaucoup de monde. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Eh bien, c’est très simple, ce dispositif facultatif permet aux étudiants de faire un break dans leur scolarité. 

Et ce, dans le but de faire de nouvelles expériences. Ou d’enrichir son parcours. En effet, de nombreux jeunes utilisent cette opportunité afin de découvrir un tout nouveau domaine.

Mais avant de se lancer tête baissée dans cette aventure, il faut tout de même s’organiser. Eh oui ! Il ne s’agit pas d’interrompre ses études puisque durant cette année de césure, le statut étudiant est toujours valable. 

Il faut donc faire un contrat avec son école. Celle-ci vous fera alors signer quelques docs. Cela dans le but de préparer votre retour dans les locaux. De définir un accompagnement pédagogique. Mais aussi et surtout afin de valider cette période.

Année de césure: comment ça fonctionne vraiment ?

Le fonctionnement de l’année de césure attire de plus en plus de jeunes !

En effet, il ne s’agit pas de faire ce que l’on veut pendant cette année de césure. Il faut avant tout avoir un projet. De fait, le service civique est souvent la forme la plus adoptée pas les jeunes.

Mais le volontariat, le milieu associatif ou encore le bénévolat sont aussi acceptés. Aussi, un étudiant peut aussi choisir de faire cette année de césure afin de découvrir le monde du travail.

Ou encore s’engager auprès des pompiers. En d’autres termes, les possibilités sont grandes ! Par contre, il faut faire attention. Cette année ne semble pas possible dans toutes les formations. 

En effet, les formations continues n’autorisent pas les jeunes à se lancer. De plus, il faut payer les frais de scolarités (à taux réduit). Mais bonne nouvelle, les bourses restent disponibles !