fbpx
Campus
Partager sur

États-Unis: la poétesse Amanda Gorman 22 ans a marqué l’investiture de Joe Biden !

États-Unis la poétesse Amanda Gorman 22 ans a marqué l’investiture de Joe Biden !

Donald Trump n’est plus président et Joe Biden a donné la parole à la poetesse de 22 ans Amanda Gorman qui a marqué l'investiture !

La passation de pouvoir qui a eu lieu le 19 janvier n’était pas banale à bien des égards. Entre le refus de Trump d’admettre sa défaite et la covid-19 qui interdit les rassemblements, l’investiture de Joe Biden était très bizarre. Elle a aussi été l’occasion de battre un record : celui de la plus jeune personne à prendre la parole. C’est Amanda Gorman, une jeune poétesse de 22 ans qui s’en est chargé.

Avec Amanda Gorman, Joe Biden marque la rupture

À bien des égards, Amanda Gorman est un symbole fort envoyé par Biden. La jeune femme afro-américaine de seulement 22 ans, poétesse à succès, représente tout ce que Donald Trump a méprisé tout au long de son mandat.

Pour le nouveau président, donner la parole à une femme de seulement 22 ans et issue d’une minorité, c’est déjà un acte politique en soi.

D’ailleurs, Joe Biden ne s’est pas contenté d’un symbole. À peine entré dans le Bureau ovale, il a signé plusieurs décrets. D’abord pour lutter contre la covid-19, il a rendu le masque obligatoire dans tout le pays. De quoi rassurer les Français qui ont été nombreux à demander leur visa ESTA dans l’espoir de pouvoir aller aux États-Unis cet été.

Qui est Amanda Gorman, cette jeune poétesse de 22 ans ?

Amanda Gorman a marqué les esprits d’abord pour son jeune âge. À seulement 22 ans, elle est la plus jeune personne à prendre la parole de toute l’histoire des États-Unis lors d’une investiture présidentielle.

Elle a fini son poème le jour de l’invasion du Capitole par les pro-Trump. Intitulé « The Hill We Climb », il tente de parler d’une Amérique en quête d’unité dans une époque difficile.

Enfin, Amanda Gorman a impressionné par son élocution et son talent oratoire. La presse n’a pas hésité à qualifier sa voix de « féroce et libératrice ». Une grande victoire pour une jeune femme qui souffrait autrefois de problèmes d’élocution importants. Une épreuve qui la rapproche du nouveau président, Joe Biden.

Celui-ci a bégayé pendant longtemps.

Des décrets qui enterrent le mandat de Donald Trump

La journée d’investiture US n’a pas été marqué que par Amanda Gorman. Elle a aussi marqué le monde entier pour une autre raison. Joe Biden s’est effectivement empressé de signer plusieurs décrets. Chacun d’entre eux avait pour objectif admis de réparer les dégâts causés par Donald Trump au cours de ses quatre ans de mandat. Le nouveau président s’est donc attaqué aux décisions qui avaient fait le plus débat.

Ainsi, pêle-mêle, les États-Unis ont quitté le projet de mur avec le Mexique. Un projet qui n’avait d’ailleurs pas du tout avancé. Alors qu’il était l’une des promesses principales du candidat Trump.

Les États-Unis reviennent aussi dans les accords de Paris. Enfin, Joe Biden a réintégré son pays à l’OMS.