Campus
Partager sur

Alcool: on sait enfin pourquoi les étudiants en boive ! (ÉTUDE)

Alcool: on sait enfin pourquoi les étudiants en boive ! (ÉTUDE)
Partager
Partager sur Facebook

L'Alcool est omnisprésent dans les soirées étudiantes. Aujourd'hui, on en sait un peu plus sur les raisons qui poussent les jeunes à boire.

Pas une soirée ne se passe sans alcool lors des soirées étudiantes. Les jeunes peuvent boire pour différentes raisons mais l’une d’entre elles ressort le plus !

Après une longue semaine de cours, les étudiants sont nombreux à se laisser tenter par quelques bières ou quelques verres d’alcool. D’ailleurs, ces derniers se regroupent et organisent de grosses soirées pour pouvoir boire à volonté. Les 15-25 ans sont les plus touchés par ce phénomène et ils sont de plus en plus nombreux à boire. Cela inquiète puisque quelques soirées peuvent tourner au cauchemar.

On entend souvent parler de coma éthylique ou encore de nombreux accidents à cause de la consommation de l’alcool. Malgré les préventions, certains étudiants continuent de boire à excès. Ainsi, le média français Trendy a décidé de mener une petite enquête. Celui-ci a posé quelques questions aux jeunes pour connaître les raisons qui les poussent à boire chaque week-end.

Alcool : Des résultats plutôt inquiétants sur le consommation chez les jeunes

Le média a interrogé 110 jeunes autour des 15-25 ans. Ainsi, ce dernier a posé plusieurs questions comme les raisons de la consommation d’alcool lors des soirées. Sur le groupe interrogé, 62% ont expliqué qu’ils buvaient afin de « s’amuser ». Puis, 35% ont avoué boire car ils aiment le goût des breuvages. Néanmoins, le plus inquiétant est que 35% des étudiants ont expliqué qu’ils buvaient pour « oublier leurs soucis ». De quoi faire peur puisque cela peut entraîner une dépendance à l’alcool.

Enfin, l’étude s’est penchée sur la fréquence de la consommation d’alcool chez les jeunes. Selon Trendy, 40% des étudiants avouent boire 2 à 4 fois par semaine. puis 9% expliquent consommer plus de « 4 fois par semaine ». Puis, la moyenne des jeunes a expliqué boire au moins 3 à 4 verres. Cela semble bien montrer que le binge-drinking est encore trop présent et ces résultats sont plutôt inquiétants pour la santé des élèves. En effet, la prise d’alcool sous un état de dépression peut entraîner le suicide. Puis, les jeunes conduisent bien trop souvent en état d’ivresse et peuvent causer de nombreux accidents.