fbpx
Campus
Partager sur

Admission Post-Bac: le ministère de l’Education Nationale dévoile les chiffres

Admission Post-Bac: le ministère de l'Education Nationale dévoile les chiffres
Partager
Partager sur Facebook

Le ministère de l'Education Nationale a dévoilé les chiffres de la première session d'Admission Post-Bac. Et une chose est sûre, la fac à la cote.

Depuis le 20 mars, la première étape du processus Admission Post-Bac est clôturée. Une première étape qui comprenait surtout l’expression des voeux. En effet, les candidats ont émis au moins un voeu pour poursuivre le processus. Ils ont jusqu’au 2 avril pour confirmer qu’ils sont toujours candidats. Ces derniers ont toujours la possibilité de modifier le classement sur leur volonté d’orientation jusqu’au 31 mai prochain. Mais il leur est impossible de soumettre de nouveaux voeux pour leur années d’études supérieures à venir.

De son côté, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ont dévoilé les premières tendances. Une démarche souhaitée par Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon. Si ces tendances sont celles de la première phase d’Admission Post-Bac, elles sont susceptibles d’évoluer sur certains points d’ici le 31 mai.

Plus de terminales équivaut à plus de candidatures

Premier chiffre, ce sont 853 262 candidats qui ont formulé au moins un voeu au 20 mars pour cette session 2017 d’Admission Post-Bac. Soit une augmentation de 39 700 candidats de plus que l’an passé (4,9% de plus). Cela est notamment dû à l’augmentation des effectifs dans les classes de terminale des lycées français. En effet, il y aura cette année 25 800 candidats de plus au baccalauréat. Cela ne va donc pas aider la surpopulation dans les amphis à l’université.

Il existe 12 881 formations proposées sur Admission Post-Bac. Et pour la moyenne, les candidats ont formé 9,4 voeux sur les 24 possibles sur la plateforme. Et une chose est marquante, la différence entre les hommes et les femmes. En effet, les filles représentent 82 % des demandes en psychologie, 70 % en droit, 70 % en Paces (Première Année Commune aux Études de Santé). Malgré tout, elles ne sont que 46 % en CPGE (Classes Préparatoires aux Grandes Écoles), 28 % dans les écoles d’ingénieur, 27 % en Staps (Sciences et Technologies des Activités Physiques et Sportives).

La licence, le choix privilégié sur Admission Post-Bac

Parmi la popularité des voeux émis par les candidats sur Admission Post-Bac, la licence reste le choix privilégié avec 38 % des candidatures. L’attractivité des filières universitaires se confirme d’ailleurs. On note une hausse de 13,6 % par rapport à 2016 pour les admissions en licence. En terminale professionnelle, ce sont surtout les sections de techniciens supérieurs (STS) restent le premier voeu à hauteur de 83 %. Pour ce qui est des IUT, ils représentent seulement 20 % des futurs bacheliers.

Pour ce qui est des 2 mentions de première année de licence les plus demandées, STAPS et Droit. Il faut noter que la progression des demandes est comparable ou légèrement inférieure à la progression globale sur la licence. Les candidatures pour la mention psychologie progressent nettement moins que la moyenne (+6,7 %). L’attractivité de la licence se diversifie donc plus que les autres années.