fbpx
Campus
Partager sur

Innovation 2030 : le concours international a déjà sélectionné 7 projets

Innovation 2030 : le concours international a déjà sélectionné 7 projets

Placée sous la présidence d'Anne Lauvergeon, l'ancienne dirigeante du Groupe énergétique Areva, la "commission innovation 2030" a été créée par l'Elysée le 19 avril 2013 pour stimuler l'entrepreneuriat d'innovation hexagonal. Presque un an après, Jean-Marc Ayrault a dévoilé les 7 premiers projets qui ont été retenus pour être encouragés et développés

625, c’est le nombre de candidatures qui ont déjà été reçues par le concours d’utilité nationale « Innovation 2030 » depuis son lancement. Avec déjà à la clé quelque 58 pré-sélections ! Mais ce n’est pas fini puisque la date buttoir de dépôt des projets n’a été arrêtée qu’au 15 mai prochain : 300 candidatures supplémentaires seraient actuellement en cours d’examen, croient savoir nos confrères.

Un appel à projets du gouvernement pour penser la France industrielle à moyen terme

Comment relancer l’économie française, en faisant en sorte qu’elle se concentre sur les secteurs de pointe où elle se positionne avantageusement au niveau international ? Marché du luxe, du tourisme ou encore e-santé, à titre d’exemples, sont des domaines sur lesquels le pays est déjà compétitif.

Réponse : créer un environnement propice qui sera à même de sélectionner, encadrer et lancer 7 projets innovants finaux. C’est la raison d’être de ce dispositif inédit sensé sélectionner en 3 phases (Phase 1 dite d’« amorçage » : de décembre 2013 à mai 2014, avec deux césures en janvier et mars ; Phase 2 dite d’« accompagnement » : septembre 2014 ; Phase 3 dite de « développement » : à partir de 2016) nombre de projets d’innovation émanant de sociétés françaises ou étrangères désireuses de s’implanter chez nous.

Le jury se laisse 6 semaines pour prendre sa décision, séquence pendant laquelle le porteur de projet est évalué sur plusieurs critères (degré d’innovation technologique, faisabilité technique, retombées commerciales etc). L’objectif est de sélectionner au final environ cent projets dignes de recevoir chacun une dotation de 200 000 € : sur ceux-là, une trentaine à une quarantaine de candidatures doivent être soutenues à hauteur de 2 millions d’euros, d’ici à la fin de l’année.

Les 7 commandements du concours « Innovation 2030 »

Pour tenter sa chance à ce concours, que vous soyez issu d’une start-up ou d’un consortium multinational, il faut soumettre un projet entrant dans l’une des sept catégories autour desquelles cette compétition s’articule.

Ces dernières sont : stockage de l’énergie, recyclage des matières, valorisation des richesses marines, chimie du végétal, médecine individualisée, silver economie et enfin Big Data. Pour patienter avant l’ouverture de la phase 3 dans 2 ans, qui devra cette fois distribuer des enveloppes de 20 millions d’euros aux quelques projets baptisés « Ambitions » qui seront triés d’ici-là, retrouvez ci-contre avec Ma Chaîne Etudiante les sept premières pré-sélections définitives.

– Catégorie n°1 : Le Projet « NawaShell » proposé par la startup NawaTechnologies
– Catégorie n°2 : Le Projet « Hicap » émanant de Magpie Polymers
– Catégorie n°3 : Le Projet « Fibre » venant de l’entreprise FROV et de sa maison mère ACSA,
– Catégorie n°4 : Le Projet « Move2chem », proposé par le leader nucléaire Veolia, développé en accord avec Sofiproteol ainsi que l’Institut pour la transition énergétique
– Catégorie n°5 : Le Projet « Inspect » proposé par l’École Polytechnique avec l’ENS Cachan et le CHU parisien Georges Pompidou
– Catégorie n°6 : Le Projet « WIG » émanant de deux sociétés, Myfox et Movea
– Catégorie n°7 : Le projet « SmartSearch » proposé par l’entreprise Multiposting.

Sources : maddyness , lentreprise

Photo DR @Reuters