fbpx
Campus
Partager sur

Ecole Digitale : Vincent Peillon déclenche la « mobilisation numérique »

Ecole Digitale : Vincent Peillon déclenche la « mobilisation numérique »
Partager sur Facebook

L’offensive gouvernementale est lancée: la France de demain sera digitale ou ne sera pas. Nos ministres ont été clairs là-dessus, en particulier Vincent Peillon et Fleur Pellerin au cours de leur visite du lycée Diderot le 10 juin dernier

Le Ministre de l’Education Nationale n’a pas mâché ses mots alors que 6 mois nous séparent du lancement du plan « France Universités Numériques », dont MCE vous parlait ici, le 13 décembre dernier.

A l’occasion de ce « point d’étape« , il a voulu exposer la « stratégie numérique » de son ministère en affirmant que « cette année sera celle du changement » (on croyait que c’était prévu dès 2012 ?!).

Accompagné de la Ministre du Numérique Fleur Pellerin et d’environ 300 acteurs de l’éducation dont des représentants des collectivités territoriales et des dirigeants d’établissements de formation, la délégation a affiché clairement ses objectifs.

« Ce n’est pas un énième plan mais une mobilisation nouvelle« 

Pour Fleur Pellerin, il est en effet impératif que les étudiants français « aient une pleine maîtrise du numérique« . Soutenue par son binôme qui exhorte la communauté éducative à ne pas reculer devant cette marche progressive, Vincent Peillon ayant déclaré qu’ « il ne faut pas avoir peur du numérique« .

Il a en outre tenu à préciser que son opération ne doit pas être perçue comme une usine à gaz supplémentaire, même s’il a concédé qu’environ « 15 plans » se sont succédés pour s’attaquer à ce sujet en France. Il a ainsi assuré que « ce n’est pas un énième plan mais une mobilisation nouvelle« .

Pour commencer par le commencement, Vincent Peillon a tenu à lancer un nouvel organe chargé de piloter sa vaste opération numérique sur l’éducation, en l’occurrence une entité placée sous la double tutelle de Dgesco et du Secrétariat Général du Ministère de l’Education Nationale.

De nombreux outils déployés pour appuyer l’opération

En termes concrets, la délégation veut mobiliser de nombreuses ressources pour soutenir son plan. Elle a ainsi promis la création prochaine de récapitulatifs notionnels notamment à destination des primaires sur support vidéo – environ 200 sont déjà commandés au CNDP – mais aussi d’un cours d’anglais en ligne baptisé « English for Schools » et qui a été confié au CNED. Les filières spécialisées précoces, à l’image du Brevet Informatique et Internet, seront également remaniées pour être mieux valorisées.

Parmi les nouveaux leviers proposés figurent également la mise en place d’un dispositif d’aide individualisée aux 6èmes via le service d’accompagnement interactif « D’Col » sans parler de [email protected]ère, un programme de formation à distance des professeurs des écoles. On a également annoncé que les serveurs des principales entreprises publiques verront leurs ressources enrichies comme l’INA, le Louvre, le CNRS ou encore l’IGN.

T. C.

Source : cafepedagogique

Photo DR : @V. WARTNER / 20 MINUTES