fbpx
Campus
Partager sur

Fac – ESC – École d’ingé : quels diplômes appellent les meilleurs salaires ?

Fac – ESC – École d’ingé : quels diplômes appellent les meilleurs salaires ?

C'est le magazine de veille économique Challenges qui fait état d'une étude récente menée par le moteur de recherche adzuna.fr : cette dernière s'attache à décrire les écarts observés dans les équivalences de salaires en fonction des titres universitaires existants

Est-on certain de percevoir telle rémunération brute mensuelle, lorsque l’on a validé tel diplôme ? Non, il n’y a là absolument rien de garanti.

En revanche, il est possible d’avoir un bon aperçu de la fourchette de rémunération qu’on est à même d’attendre une fois son titre en poche, mais également de constater les écarts théoriques d’un rapport coût de la formation / nature du titre délivré / salaire à l’issue du cursus, à l’autre.

Premier constat, c’est qu’avec un niveau universitaire à bac+2 on peut espérer une rémunération annuelle de quelque 24 031 € contre tout de même 36 791 € en ce qui concerne les bac+5, soit un différentiel représentant 572 000 € sur le total d’une carrière.

Écoles de commerce versus Grandes Écoles d’ingénieur

Le gros plus des écoles d’ingé, c’est leur coût des études qui est dérisoire par rapport au confortable salaire à attendre la sortie. Comptez par exemple 12 000 € pour un cycle d’ingénieur complet pour gagner 37 062 € de salaire annuel, ce qui représente un gain moyen de 541 000 € sur toute une carrière.

Le calcul est davantage de l’ordre de retour sur investissement côté études de commerce, puisque s’il vous sera demandé des frais de scolarité de l’ordre de 24 031 € par année, le salaire annuel atteint en moyenne 40 791 €, soit 696 000 € au terme de votre parcours pro.

Le facteur géographique fait valser les grilles de rémunération

Hormis ces écarts de rémunération d’un domaine à l’autre, l’étude de la plateforme adzuna.fr montre combien le lieu où l’on travaille influe sur le salaire, à niveau de diplôme égal. En effet, Challenges rapporte des variations de l’ordre de 38% en fonction des régions d’emploi ! Celle de la capitale, l’Ile-de-France, est sans conteste l’endroit où l’on garantit la meilleure paie aux jeunes diplômés qui peuvent espérer jusqu’à 40 828 € annuels bruts en moyenne.

Ces derniers auront aussi tout le loisir de postuler en Languedoc-Roussillon qui promet quelque 36 755 € par an, mais aussi en Basse-Normandie avec 36 526 € puis la région Centre (quoi : vous avez réussi à éviter les pubs placardées à tour de bras dans les transports en commun ?!) avec 34 949 €. En revanche, distribution de mauvais points en ce qui concerne la Bretagne avec un timide salaire moyen de 31 918 € annuels, enfin c’est carrément la débandade dans l’île de beauté dans laquelle on devra s’attendre à ne toucher que 29 518 € par année de travail.

Source : challenges