fbpx
Campus
Partager sur

Chili : des manifestants étudiants lancent des cocktails molotov sur les forces de l'ordre

Hier mercredi 26 juin avait lieu une manifestation géante en plein centre-ville de Santiago du Chili. Unitaire, cette dernière rassemblait quelque 100 000 étudiants plutôt remontés contre le pouvoir en place

Cela fait près de 2 ans que cela dure: la communauté étudiante chilienne – dont la principale formation syndicale « Confec h » – exige de l’administration une refonte intégrale du système d’éducation caduc mais aussi la gratuité des droits de scolarité tout en se battant sur d’autres thèmes comme celui de la nationalisation des ressources naturelles.

A moins de 6 mois des prochaines élections présidentielles qui doivent se dérouler à la mi-novembre 2013, la grogne a grimpé d’un cran hier dans la capitale chilienne dans ce pays où nombre d’universités frôlent la banqueroute.

Galvanisés par le renforts de syndicalistes issus du corps enseignant, de débardeurs mais aussi de mineurs, le centre-ville s’est retrouvé secoué de violences avant même le début du rassemblement.

Molotovs et barricades de pneus

Plusieurs groupes de casseurs munis de cagoules s’en sont violemment pris à un commissariat, un restaurant et quelques voitures. Tandis que le premier a essuyé de nombreux jets de cocktails Molotov, le commerce de bouche a été intégralement pillé et plusieurs barricades improvisées ont été érigées à l’aide de pneus brûlés et de chaises, notamment.

Dans la matinée, la situation a paralysé quelques heures durant certaines artères de Santiago en pleine heure de pointe et a conduit à 102 arrestations au total tandis que 4 policiers ont été blessés avant d’être admis dans des unités de soins.

T. C.

Sources : radio-canada , melty