fbpx
Campus
Partager sur

La CTI rétablit le titre d'ingénieur de l'ENSAE ParisTech

La CTI rétablit le titre d'ingénieur de l'ENSAE ParisTech
Partager
Partager sur Facebook

Bonne nouvelle du côté de l’ENSAE ParisTech : la Commission des Titres d’Ingénieurs vient de donner son feu vert pour le renouvellement de son titre d’ingénieur pour la première fois depuis 2006

L’École Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique ParisTech est une véritable institution dans notre pays: fondée dans l’immédiate après-guerre, cet établissement a vocation à former les statisticiens de demain, et qui rejoindront des structures publiques comme l’INSEE ou privées comme TNS Sofres ou encore OpinionWay.

Il s’agit d’un Etablissement Public à Caractère Scientifique, Culturel et Professionnel de premier plan pour l’ingénierie à mission de service public et membre fondateur du PRES ParisTech au même titre qu’AgroParisTech, Arts et Métiers ParisTech ou encore Télécom ParisTech.

Lettre morte

Pourtant, son histoire ne s’est pas écrite sans faux pas : en 2009, faute d’avoir répondu à temps aux relances de la CTI concernant le renouvellement de son titre ingé et d’avoir exactement correspondu aux attentes, l’ENSAE ParisTech en avait été provisoirement privé.

Si une telle négligence est étrange de la part de l’école, la Commission a également voulu sanctionner plusieurs lacunes: l’absence de démarche qualité intégrée, fonctionnement encore trop éloignés des accords de Bologne encadrant les 3 cycles supérieurs d’ingénieurs ou encore le manque d’envergure internationale, notamment.

L’ENSAE ParisTech récupère ses gallons pour 6 ans

Lorsque la direction de l’établissement se réveille, courant mai 2010, elle soumet sa candidature à la CTI dans l’intention d’être réhabilitée à compter de la rentrée 2011. Nouvelle douche froide: le courrier de réponse qui leur parvient à la mi-juin 2011 émet un avis défavorable pour délivrer le précieux titre.

Dès lors, l’école n’aura de cesse de mettre les bouchées doubles pour remonter la pente. Des efforts remarqués qui aboutissent à un nouvel examen du dossier par la CTI. C’est que l’accent a été mis sur la démarche compétence, le développement de la transversalité des cursus ou encore la professionnalisation des jeunes diplômés d’ENSAE ParisTech.

Jackpot: cette fois la CTI rétablit son habilitation, et ce pour une durée de 6 ans. Les étudiants du prestigieux établissement peuvent désormais souffler.

T. C.

Sources : e-orientations , cti-commission